L'avenir du poisson grâce à Hydronov

Publié le 02/06/2011 à 16:58, mis à jour le 15/06/2011 à 14:42

L'avenir du poisson grâce à Hydronov

Publié le 02/06/2011 à 16:58, mis à jour le 15/06/2011 à 14:42

La petite entreprise de Mirabel a révolutionné la culture de la laitue Boston avec son système de culture hydroponique. Elle a déjà exporté son procédé en Chine, au Japon, au Mexique, aux États-Unis, en Martinique, en Côte d’Ivoire et en Angola. Mais le plus prometteur reste à venir. Hydronov a adapté son système à l’aquaculture. Sachant que le poisson constitue la base de l’alimen-tation dans plusieurs régions du monde, son marché est immense.

Déjà, 46 % du poisson consommé sur la planète est du poisson d’élevage.

« En Asie et en Afrique, la demande de poisson d’élevage est forte, et elle va en augmen-tant », dit Luc Desrochers, président d’Hydronov. Déjà, la technologie québécoise sert à produire des truites en Chine ainsi que du tilapia et du poisson-chat en Côte-d’Ivoire. Pour Hydronov, le secteur « poissonnerie » devrait dépasser celui de la laitue au cours de la prochaine décennie.

 

Liens vers les autres profils:

Le moteur d'avenir de Pratt & Whitney

Beyond the Rack: entre eBay et Winners

Dollarama, la nouvelle élite du détail

Premier Tech: conjuguer tourbe et technologie vertes

Exfo se trouve derrière la révolution des télécoms

CAE Santé donne vie a des mannequin high-tech

Atrium a de grandes ambitions

Une avenir «florissant» pour Bio K+

Enerkem permet de passer du déchet à la pompe

Sid Lee s'impose comme emblème de la créativité

Stingray digital: en avant la muisque

iWeb: dans les nuages

Les deux de Québec pour Frima

La ruée vers l'or bleu pour GLV


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...