CAE Santé donne vie à des mannequins high-tech

Publié le 02/06/2011 à 16:47, mis à jour le 15/06/2011 à 14:45

CAE Santé donne vie à des mannequins high-tech

Publié le 02/06/2011 à 16:47, mis à jour le 15/06/2011 à 14:45

Par Daniel Germain

CAE, le numéro un mondial des technologies de simulation de vol, se retrouve parmi les « sociétés d’avenir » pour une raison : ses nouvelles activités dans le secteur de la santé.

Forte de son expertise dans les instruments de simulation et dans la formation, CAE a démarré une nouvelle filiale, CAE Santé. Celle-ci conçoit des simulateurs de patients et des programmes de formation pour le domaine de la santé. Par exemple, au début de l’année, l’entreprise montréalaise a lancé Caesar, un simulateur de patient ayant subi un traumatisme. Imaginez un mannequin high-tech qui a l’allure d’un accidenté de la route. Cet équipement sert à la formation de policiers, de pompiers ou de militaires lorsqu’ils se présentent sur les lieux d’un accident. L’entreprise montréalaise a également conçu un simulateur d’échographie, qui repose sur des technologies d’imagerie médicale.

La division CAE Santé est microscopique par rapport au secteur de l’aéronautique. Toutefois, elle peut compter sur la présence internationale de l’entreprise et sur sa solidité pour se développer.

CAE s’est en outre lancée dans le marché des mines et de la sécurité publique. Mais de toutes les nouvelles niches qu’elle explore, c’est celle de la santé qui offre le plus de potentiel.

Liens vers les autres profils: 

 

Le moteur d'avenir de Pratt & Whitney

L'avenir du poisson grâce à Hydronov

Beyond the Rack: entre eBay et Winners

Dollarama, la nouvelle élite du détail

Premier Tech: conjuguer tourbe et technologie vertes

Exfo se trouve derrière la révolution des télécoms

Atrium a de grandes ambitions

Une avenir «florissant» pour Bio K+

Enerkem permet de passer du déchet à la pompe

Sid Lee s'impose comme emblème de la créativité

Stingray digital: en avant la muisque

iWeb: dans les nuages

Les deux de Québec pour Frima

La ruée vers l'or bleu pour GLV

À suivre dans cette section

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

14/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.