Optimiser l'équipe de direction pour grandir

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Optimiser l'équipe de direction pour grandir

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Évidemment, c'est souvent à l'externe qu'on trouve ce que l'on cherche. Ainsi, iWeb recherchait un chef de l'exploitation ayant de l'expérience dans la grande entreprise et la capacité d'instaurer les processus qui facilitent la croissance. Fort de ses six années passées chez Bell Canada à titre de vice-président, gestion du service et déploiement, puis des ventes, Christian Primeau répondait à ces critères.

Toutefois, la compatibilité culturelle compte tout autant que les compétences et l'expérience. En effet, le candidat le plus compétent sur papier n'est pas toujours celui qu'il faut embaucher, prévient Pierre Gauthier qui, avant d'évaluer les candidats, parle longuement avec le président afin de bien saisir la culture d'entreprise. Son meilleur conseil ? «Allez souper avec le candidat pressenti. Vous le verrez au naturel et vous saurez alors si vous vous imaginez travailler avec lui. Ne vous fiez pas seulement aux tests psychométriques. Ils donnent certains indices sur la personnalité, mais ont leurs limites.»

C'est l'approche que privilégie Novacap lorsqu'elle doit compléter l'équipe de direction des sociétés dans lesquelles elle investit. «Nous allons au restaurant avec les candidats, les amenons visiter l'entreprise, parler avec les dirigeants», énumère Pascal Tremblay, selon qui créer une équipe de direction est davantage un art qu'une science. «L'aspect émotionnel est primordial.»

Chez iWeb, Éric Chouinard et sa conjointe ont même invité Christian Primeau et sa femme à souper avant de l'embaucher ! «C'est important que le courant passe», affirme Éric Chouinard, pour qui le candidat au poste de chef de l'exploitation devait être à l'aise avec la culture d'ouverture et de collaboration de l'entreprise. «Je souhaitais aussi qu'il partage mes valeurs, car nous aurions à travailler étroitement ensemble. Par exemple, il devait accorder beaucoup d'importance au facteur humain.»

Il faut croire que Christian Primeau était l'homme de la situation, car il est devenu président d'iWeb lorsqu'elle a été vendue à l'américaine Internap en novembre 2013. Quant à Éric Chouinard, il a vendu ses parts, puis s'est accordé quelques mois de repos. Il est maintenant fin prêt à repartir en affaires.


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Vers une réouverture des chantiers résidentiels avant le 4 mai?

07/04/2020 | Denis Lalonde

Et si les chantiers résidentiels à travers le Québec pouvaient rouvrir avant le début du mois de mai?

Bourse: Wall Street dans des montagnes russes, termine en baisse

Mis à jour le 07/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. « Les marchés ne sont pas tellement rationnels.»

Titres en action: EasyJet, Cineworld, Airbus...

Mis à jour le 07/04/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.