Krispy Kernels: la PME qui tient tête aux géants

Publié le 26/05/2010 à 10:03, mis à jour le 06/06/2011 à 11:32

Krispy Kernels: la PME qui tient tête aux géants

Publié le 26/05/2010 à 10:03, mis à jour le 06/06/2011 à 11:32

Denis Jalbert, président du conseil d'Aliments Krispy Kernel. Photo: Martin Martel.

Un marché facile, les grignotines ? Détrompez-vous. " Chaque concurrent pousse fort ", reconnaît Denis Jalbert, président du conseil d'Aliments Krispy Kernels

Le succès de Krispy Kernels et Yum Yum n'en est que plus impressionnant. Comme dans le village d'Astérix, les deux marques sont assiégées par de grandes entreprises américaines depuis plusieurs décennies.

L'histoire de cette entreprise montre que le parcours n'a pas toujours été facile.

L'aventure a commencé dès la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Paul Jalbert, un homme d'affaires de Québec, se lance dans la distribution d'arachides à la suite d'un voyage aux États-Unis. Le succès est immédiat. Quelques années plus tard, il achète son fournisseur et poursuit son expansion au Québec.

En 1959, Paul Jalbert explore un autre créneau et achète Croustilles Yum Yum, de Warwick. La transaction ne vise pas une plus grande efficacité dans la distribution des produits, et pendant longtemps, les deux réseaux sont indépendants. " Nous craignions de réunir les deux gammes de produits ", dit Denis Jalbert, fils du fondateur.

Les grands fabricants de croustilles ont longtemps considéré les noix et les arachides comme une gamme de produits moins importante. " De notre côté, nous avions beaucoup de succès avec nos produits Krispy Kernels. Nous ne voulions pas hypothéquer cette réussite ", explique M. Jalbert.

Un marché de géants

Le marché des croustilles est dominé par deux acteurs de poids : Frito-Lays, propriété du géant américain Pepsi Co., et Humpty-Dumpty. Sans faire trop de bruit, la québécoise a tenu bon et détient aujourd'hui une part de marché de moins de 5 %.

Les croustilles sont distribuées au Québec, en Ontario et dans les Maritimes. Le rayon de distribution est plus limité que pour la gamme des noix et arachides, en raison notamment des coûts de transport. " Lorsqu'on transporte des sacs de chips, on transporte un peu de l'air, indique M. Jalbert. Les noix et les arachides ont plus de valeur au poids. "

Le " poids " des croustilles peut tout de même être calculé d'une autre façon : au Canada, elles représentent un marché d'environ 900 millions de dollars.

Krispy Kernels transforme non seulement des arachides, mais aussi une grande variété de noix, comme des pistaches, des noix de cajou et des amandes. Certains de ces produits sont importés d'Amérique du Sud et même d'Iran. En revanche, les pommes de terre qui servent à la fabrication des croustilles viennent presque exclusivement du Québec.

Aujourd'hui, les deux marques sont intégrées au sein de la même entreprise. Et bien que les produits d'Aliments Krispy Kernels se retrouvent partout, même dans les avions, leur distribution représente toujours un défi important.


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Bourse: Wall Street minée par la hausse de cas de COVID-19

Mis à jour le 21/09/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a entamé la semaine en repli lundi, après trois baisses hebdomadaires consécutives.

Titres en action: Unilever, Microsoft, Lufthansa, HSBC

Mis à jour le 21/09/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

21/09/2020 | LesAffaires.com et AFP

« Les investisseurs restent indécis quant à la marche à suivre ».