Entreprise cherche entreprise

Publié le 20/10/2012 à 00:00, mis à jour le 22/10/2012 à 14:28

Entreprise cherche entreprise

Publié le 20/10/2012 à 00:00, mis à jour le 22/10/2012 à 14:28

Jean Éthier, IMS [Photo : Daphné Caron]

Vous pensez que le marketing n'est utile que pour les entreprises qui font des affaires avec les consommateurs ? C'est faux. Des entrepreneurs qui vendent leurs services à des sociétés expliquent pourquoi.

Pour faire connaître son entreprise, Jean Éthier plaçait des annonces dans les Pages Jaunes. «Nous investissions de 50 000 à 60 000 dollars par an, dit l'entrepreneur montréalais. Aujourd'hui, c'est zéro. Tout notre budget marketing a été réalloué à notre site Web.»

Son entreprise, IMS, se spécialise dans l'identification de produits, et 80 % de sa clientèle est issue du secteur manufacturier.

De plus, son site, imsinc.ca, n'a rien à voir avec les vieux sites corporatifs composés d'un mot du président, d'une présentation pompeuse des activités de l'entreprise et d'un bouton «Pour nous joindre» !

Le client potentiel y trouvera plutôt des pages et des pages d'informations et de détails techniques. Tout ce qu'il faut savoir sur les étiquettes autocollantes à transfert thermique ; les caractéristiques des différents lecteurs de codes à barres que vend IMS ; un blogue pour suivre les dernières tendances en matière d'étiquetage.

«J'ai découvert que la clé, c'est d'avoir un site que les gens visitent, et pas uniquement une vitrine, comme le site que nous avions auparavant», dit Jean Éthier.

IMS a mis les bouchées doubles dans son projet de marketing en ligne afin de devenir un incontournable de son secteur sur Internet. Et les retombées sont encourageantes. «Je vois une progression du nombre de clics, dit Jean Éthier. Je sais aussi que lorsque les représentants reçoivent des appels de clients qui leur viennent du site, les ventes sont beaucoup plus faciles.»

Le marketing, cet incompris

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Banques: un dernier mauvais trimestre à tolérer avant la reprise?

BLOGUE. Le pic des réserves pour mauvaises créances est passé, mais des charges de restructuration sont fort probables.

Soldes de l'Après-Noël: Legault songe à limiter le nombre de clients dans les magasins

Des policiers pourraient être appelés en renfort pour s’assurer que les consignes seront suivies.

Le nombre de fermetures d’entreprises a légèrement diminué en août

Les entreprises qui étaient le moins en mesure de s’adapter à la pandémie avaient déjà fermé selon Statistique Canada.