Comment ont-ils fait ça: Sylvie Senay, Avril Supermarché Santé

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Comment ont-ils fait ça: Sylvie Senay, Avril Supermarché Santé

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Par

Sylvie Senay, Copropriétaire, Avril Supermarché Santé [Photo: Martin Flamand]

Sylvie Senay, Copropriétaire, Avril Supermarché Santé

Rang dans les 300 : 207

Croissance des employés : 18 %

Il y a un an, Sylvie Senay et son conjoint Rolland Tanguay ont déménagé l'épicerie Avril de Granby, augmentant sa superficie de 8 000 à 20 000 pi2. Les copropriétaires ont aussi inauguré un entrepôt régional et un nouveau siège social, toujours à Granby.

«Nous sommes en forte croissance, explique Sylvie Senay. La seule chose qui nous ralentit, c'est le manque de disponibilité des sites. Nous voulons depuis longtemps nous installer sur la Rive-Nord de Montréal, mais nous n'avons pas encore trouvé de local.» Les trois épiceries Avril se trouvent en effet en Montérégie, soit à Longueuil, à Brossard et à Granby.

En attendant, Avril ouvrira au printemps 2015 une épicerie à Lévis. «Nous prévoyons ouvrir une épicerie par an au cours des cinq prochaines années», affirme la femme d'affaires.

Avril est parfaitement en phase avec la recherche grandissante des consommateurs d'une alimentation saine. Les baby-boomers veulent vivre vieux et en bonne santé, alors que les jeunes parents souhaitent donner le meilleur à leurs enfants.

La PME de 201 employés, dont 147 à temps plein, offre de tout : viandes bios, produits fins, aliments sans gluten, fruits et légumes... Sans parler de la concession Crudessence et du petit bistro pour le midi.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.