Warren Buffett prédit un Dow Jones au-dessus du million de points... d'ici 2117

Publié le 20/09/2017 à 11:12

Warren Buffett prédit un Dow Jones au-dessus du million de points... d'ici 2117

Publié le 20/09/2017 à 11:12

Par François Remy

Se positionner «vendeur» sur les actions américaines est «un jeu de perdants», avertit l’Oracle d’Omaha. Le marché ne pourrait que monter.

Le ciel pour seule limite. Lors d’une sauterie à New York pour fêter les 100 ans du magazine Forbes, Warren Buffett s’est montré d’un optimisme à toute épreuve pour le marché financier américain.

Le président de Berkshire Hathaway(NY., BRK.B) pense que l’économie des États-Unis est en grande forme et que pour les 100 prochaines années, les actions américaines seront un pari gagnant.

(Re)lisez le blogue de Yannick Clérouin Le pessimisme ne vous rendra jamais riche

Le gourou de l’investissement, qui apparaît en couverture du magazine anniversaire, a d’ailleurs fait remarquer que sur les 1500 personnalités qui étaient apparues dans les classements des Américains les plus fortunés depuis plus de 30 ans, «vous ne verrez aucun vendeur à découvert».

Convaincu d'un futur heureux pour les titres d’entreprises américaines, Buffett a alors soutenu que l’indice vedette de Wall Street «dépasserait le million de points d’ici 100 ans». Cette hausse représenterait un gain de 4368% pour le Dow Jones Industrial Average.

L'indice pourrait se hisser à 1000000 en 2117. «Évoluant cent ans plus tôt à 81 points, cela ne paraît pas trop irréaliste», a souligné celui qui apparaît dans la liste des «100 plus importants esprits d'affaires». Pourquoi pas puisque son historique affiche effectivement une progression de 27500%.

En plus, le rendement annuel composé ne devrait être que de 3,87%. Or, le Dow a enregistré un taux de rendement de 10,7% depuis 2008.

Le Dow a clôturé mardi à 22370 points, son 41è record d’altitude cette année. Le baromètre des valeurs américaines grappille quelques unités ce mercredi et pourrait arrêter sa course en fin de session à un nouveau pallier.

Et l'Oracle de ponctuer: «chaque fois que j’entends les gens parler des États-Unis de façon pessimiste, je pense qu’ils sont fous».

 

À la une

Ottawa s'immisce dans le litige entre Enbridge et le Michigan

La gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, souhaite la fermeture pure et simple de ce pipeline transfrontalier.

Pierre Karl Péladeau lance une nouvelle salve contre Bell

Bell est « dans une situation permanente de conflit d’intérêts, incapable de pouvoir adéquatement nous rémunérer ».

Groupe TVA essuie une perte au premier trimestre

La pandémie de COVID-19 a continué de gruger les profits du Groupe TVA au premier trimestre. La filiale ...