Wall Street résiste à Fitch

Publié le 29/11/2011 à 09:55, mis à jour le 29/11/2011 à 10:33

Wall Street résiste à Fitch

Publié le 29/11/2011 à 09:55, mis à jour le 29/11/2011 à 10:33

Par AFP

La Bourse de New York a ouvert à la hausse mardi, le marché résistant aux pressions négatives exercées par l'avertissement lancé aux Etats-Unis par l'agence Fitch et par le dépôt de bilan de la compagnie American Airlines:

La Bourse de New York a ouvert à la hausse mardi, le marché résistant aux pressions négatives exercées par l'avertissement lancé aux Etats-Unis par l'agence Fitch et par le dépôt de bilan de la compagnie American Airlines: le Dow Jones grignotait 0,21% et le Nasdaq 0,07%.

Vers 9H50, le Dow Jones Industrial Average avançait de 24,22 points à 11.547,23 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 1,75 points à 2.529,09 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 prenait 0,21% (2,52 points) à 1.195,07 points.

Wall Street avait terminé en force lundi, portée par l'espoir de voir l'Europe accoucher rapidement d'un plan drastique devant enrayer la crise de la dette. Le Dow Jones a bondi de 2,59% et le Nasdaq de 3,52%.

La compagnie aérienne American Airlines a annoncé mardi matin qu'elle se plaçait sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

Cela devrait permettre au transporteur, membre de l'indice Dow Jones, d'abaisser durablement ses coûts de fonctionnement. L'entreprise et sa holding ont affirmé que la continuité de leurs opérations était pour l'heure assurée grâce à une trésorerie disponible de 4,1 milliards de dollars.

Autre perspective sombre dans l'actualité économique de la première économie de la planète, l'agence de notation Fitch a abaissé lundi soir à négative la perspective sur la note "AAA" attribuée à la dette de long terme des Etats-Unis, comme chez ses concurrentes Moody's et Standard and Poor's.

Fitch a averti qu'il y avait "une probabilité légèrement supérieure à 50%" de voir la note abaissée dans les deux années à venir si la classe politique à Washington ne s'attaque pas au déficit budgétaire.

Malgré ces mauvaises nouvelles, Wall Street résistait, les investisseurs "préférant voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide", a remarqué Andrea Kramer, de Schaeffer Investment Research.

"Les courtiers semblent optimistes avant la publication du dernier rapport sur la confiance des consommateurs du Conference Board", a-t-elle dit.

En outre, "les investisseurs sont prudents avant la réunion des ministres des Finances de la zone euro" qui se tient à Bruxelles avec pour objectif la construction d'un pare-feu convaincant face à la crise de la dette, ont expliqué les analystes de Charles Schwab.

Le marché obligataire se repliait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans avançait à 2,019% contre 1,958% lundi soir, et celui à 30 ans à 2,968% contre 2,951%.

 

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

La cadence annuelle des mises en chantier hausse de 16% en juillet

Le taux annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier a atteint 245 604 unités en juillet.

À surveiller: Cominar, Couche-Tard et Power Corporation

Que faire avec les titres de Cominar, Couche-Tard et Power Corporation? Voici quelques recommandations d'analystes.

Le Québec a perdu 450 000 emplois en quatre mois

L’industrie des services d’hébergement et de restauration a connu une baisse de près de 100 000 emplois.