Bourse: Wall Street poursuit son retrait

Publié le 10/10/2014 à 11:53

Bourse: Wall Street poursuit son retrait

Publié le 10/10/2014 à 11:53

Par AFP

Photo: Bloomberg

MISE À JOUR. Wall Street peinait à se reprendre son souffle vendredi à l'ouverture, après un décrochage d'environ 2% de ses grands indices la veille et une semaine marquée par un net retour de la volatilité: le Dow Jones cédait 0,11% et le Nasdaq cédait 1,27%.

La Bourse de New York avait succombé jeudi à l'angoisse d'investisseurs s'inquiétant de l'impact du ralentissement de la croissance mondiale, notamment en Europe, sur les entreprises américaines: le Dow Jones avait chuté de 1,97%, à 16.659,25 points, et le Nasdaq de 2,02%, à 4.378,34 points.

Vers 11H25, le Dow Jones reculait de 19,07 points, à 16.640,18 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, glissait de 55,58 points à 4.322,76 points.

L'indice élargi S&P 500 lâchait 0,46%, ou 8,83 points, à 1.919,38 points.

À Toronto, le S&P/TSX prend 1,17% à 14 292 points.

Après un début hésitant, les indices new-yorkais basculaient tous en territoire négatif environ une heure après le début des échanges.

Les opérateurs ne savent sur quel pied danser "en entamant la dernière séance d'une semaine volatile, où un fort rebond des indices (mercredi) a été pris en sandwich entre deux plongeons du marché", ont souligné les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

L'indice Dow Jones avait enregistré mercredi sa plus forte hausse en points depuis le début de l'année (+274,89 points) avant de subir jeudi sa plus forte baisse (-334,97 points).

Côté indicateurs, les investisseurs digéraient aux Etats-Unis l'annonce "d'un nouveau déclin des prix à l'importation en septembre", pour le troisième mois consécutif, tirés à la baisse par un recul des prix des carburants, ont relevé les experts de la banque Wells Fargo.

Ils surveillaient aussi la suite vendredi d'une réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux du G20 à Washington, en marge des réunions d'automne du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

La faiblesses de la zone euro devrait continuer d'être au coeur des discussions de ces leaders économiques mondiaux.

Une série de résultats d'entreprises étaient aussi en ligne de mire, dont ceux plus ou moins conformes aux attentes des magasins à bas prix Family Dollar (-0,22% à 77,58 dollars), qui veulent toujours fusionner avec leur concurrent Dollar Tree (-0,04% à 56,68 dollars) malgré une offre publique d'achat hostile du géant du secteur Dollar General (-0,33% à 60,43 dollars).

- Anxiété chez les semi-conducteurs -

Dans la technologie, les opérateurs regardaient avec nervosité les avertissement sur résultats du fabricant de semi-conducteurs Microchip, qui a revu en baisse ses prévisions de chiffres d'affaires pour le deuxième trimestre de son exercice décalé, en raison notamment de ventes décevantes en Chine en septembre, un mois généralement porteur.

Son titre chutait de 13,35% à 39,46 dollars, plombé également par l'affirmation du groupe dans un communiqué selon laquelle "une nouvelle correction du secteur a commencé".

De même, l'équipementier télécoms Juniper Networks, qui a fait part jeudi de perspectives de ventes en dessous des attentes, baissait de 6,45% à 19,59 dollars.

Le magnat des médias américain d'origine australienne Rupert Murdoch va s'allier avec le propriétaire d'Endemol, le créateur néerlandais de l'émission de téléréalité "Big Brother", pour créer un nouveau poids lourd de la production télévisuelle.

Le groupe de médias 21st Century Fox, réunissant les actifs audiovisuels de Rupert Murdoch, reculait de 0,90% à 15,34 dolllars après l'annonce de son alliance avec le propriétaire du roi néerlandais de la téléréalité Endemol, pour la création d'une société commune.

La banque JPMorgan Chase, dont le PDG Jamie Dimon fera sa première apparition publique ce vendredi à Washington depuis le diagnostic de son cancer, gagnait 0,15% à 59,17 dollars.

Le fonds d'investissement américain Blackstone, qui a annoncé vendredi son intention de marier son activité de conseil financier avec un cabinet indépendant, après l'avoir séparée du reste du groupe, cécdait 0,72% à 29,56 dollars.

Le marché obligataire progressait un peu. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,307% contre 2,327% jeudi soir et celui des bons à 30 ans à 3,042% contre 3,062%.


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

10 choses à savoir vendredi

Il y a 56 minutes | Alain McKenna

Bombardier a frappé dans le mille, ce titre boursier séduit plus que Tesla, une auto neuve par jour à 700$/mois.

«Je possède 41 300 actions de Bombardier, que faire?»

BALADO. Les actionnaires sont nombreux à se demander quoi faire avec leurs actions de Bombardier. Voici une réponse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

06:49 | LesAffaires.com et AFP

«Attention au risque d'un réveil brutal des marchés, assez complaisants ces derniers jours.»