Wall Street en hausse après le vote allemand et le PIB

Publié le 29/09/2011 à 12:58

Wall Street en hausse après le vote allemand et le PIB

Publié le 29/09/2011 à 12:58

Par AFP

La Bourse de New York montait jeudi à la mi-séance, même si le secteur technologique peinait, redynamisée par le feu vert allemand au renforcement du fonds européen anti-crise et des indicateurs positifs aux Etats-Unis: le Dow Jones gagnait 1,48% et le Nasdaq 0,05%.

Vers 16H20 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 163,25 points à 11.174,15 points et le Nasdaq, à dominante technologique, grignotait 1,36 point à 2.492,94 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 prenait 0,99% (11,42 points) à 1.162,48 points.

Mercredi, Wall Street s'était nettement repliée après trois séances de hausse, en raison d'inquiétudes quant à la capacité des Européens à s'entendre pour régler la crise de la dette. Le Dow Jones avait perdu 1,61%, le Nasdaq 2,17% et le S&P 500 2,07%.

"Le marché attend les derniers développements de la crise de la dette européenne et continue de faire la girouette en fonction de l'actualité", a commenté Sameer Samana, de Wells Fargo Advisors.

Les députés allemands ont approuvé à une large majorité le renforcement du mécanisme anti-crise de la zone euro, le FESF, qui permet déjà à l'Irlande et au Portugal de se financer.

"Cette adoption était largement attendue", ont reconnu les analystes de Barclays Capital. Pour autant, elle constitue "une étape clé en vue de mettre en oeuvre les pouvoirs étendus du FESF", ont-ils ajouté.

Ce fonds doit notamment être mis à contribution dans le second plan de sauvetage de la Grèce.

"Le marché est soulagé, mais il y a encore beaucoup à faire face à la crise de la dette en Europe", a estimé Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

Selon l'analyste, les investisseurs ont été aussi encouragés par un indicateur positif sur le front de l'emploi aux Etats-Unis.

Les inscriptions au chômage y ont chuté la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis début avril, sous le seuil psychologique des 400.000 demandes hebdomadaires.

La croissance du deuxième trimestre a par ailleurs été révisée en hausse, à 1,3% en rythme annualisé, contre une estimation précédente à 1,0%. Même si ce chiffre continue de refléter une croissance faible, il est supérieur aux prévisions des analystes (1,2%).

Sur le front immobilier, les promesses de vente de logements ont reculé pour le deuxième mois d'affilée en août (-1,2%). Les analystes s'attendaient à pire.

Le secteur technologique freinait le marché, pénalisé notamment par le plongeon d'AMD (-12,57% à 5,38 dollars). Le fabricant de microprocesseurs a abaissé ses prévisions de chiffre d'affaires et de marge brute pour le troisième trimestre, notamment en raison de problèmes de production dans une usine en Allemagne.

Le loueur de films sur internet Netflix dégringolait de 10,32% à 114,02 dollars. Selon l'agence Bloomberg, Microsoft (+0,68% à 25,75 dollars) compte lancer son propre service de télévision payante sur sa console XBox, qui propose déjà Netflix à ses utilisateurs.

Le groupe informatique Hewlett-Packard bondissait de 3,32% à 23,96 dollars. Selon le Wall Street Journal, le groupe a fait appel aux services de la banque d'affaires Goldman Sachs pour l'aider à se défendre contre une éventuelle offre hostile.

General Motors gagnait 0,93% à 20,60 dollars. L'agence Standard & Poor's a relevé la note du constructeur automobile de deux crans de BB- à BB+, notamment en raison de la conclusion d'un accord avec le syndicat automobile UAW.

Dans l'assurance, Harleysville s'envolait de 85,51% à 58,47 dollars. Son concurrent Nationwide Mutual (non coté) va le racheter pour 1,63 milliard de dollars (60 dollars par action).

Sur le marché obligataire, sans direction, le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'établissait à 2,004% contre 2,002% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,063% contre 3,092% la veille.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: le Dow, le S&P 500 et le Nasdaq montent de plus de 7%

Mis à jour le 06/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Une lueur d'espoir sur le front du coronavirus semble animer le marché.

Titres en action: Postmedia, Fujifilm, Ocado, Rolls Royce...

Mis à jour le 06/04/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La résilience de l'industrie pétrolière subit son pire test

BLOGUE INVITÉ. L'industrie du pétrole vit la pire crise de son histoire. Quelles perspectives? Réponses d’Yvan Cliche.