Bourse: Wall Street galvanisée par la réforme fiscale

Publié le 15/12/2017 à 09:49, mis à jour le 15/12/2017 à 17:42

Bourse: Wall Street galvanisée par la réforme fiscale

Publié le 15/12/2017 à 09:49, mis à jour le 15/12/2017 à 17:42

Wall Street, euphorique quant à une adoption de la réforme fiscale avant Noël, a terminé vendredi à des records historiques.

 

"Toute cette excitation est liée aux perspectives de profits que va apporter la réforme fiscale, à travers la hausse des revenus des entreprises", a commenté Maris Ogg de Tower Bridge Advisors.

La grande réforme fiscale promise par Donald Trump s'approchait d'une adoption définitive vendredi, après que deux sénateurs républicains hésitants ont finalement apporté leur soutien au texte. 

Marco Rubio et Bob Corker avaient menacé de faire défection lors d'un vote prévu la semaine prochaine, risquant potentiellement de torpiller la réforme.

"Les investisseurs sont de plus en plus confiants sur une entrée en vigueur de la réforme au 1er janvier 2018", a indiqué Nancy Tengler de Heartland Financial USA.

Le pari de Donald Trump, qui a promis une loi baissant massivement l'imposition des entreprises avant Noël, semble donc en passe d'être réalisé.

Le Dow Jones s'offre un 69e record en 2017, une marque qui n'avait pas été égalée depuis 1995, lors du dernier long marché haussier.

En fait, en 117 ans, le vénérable Dow Jones n'a connu 60 records et plus en une seule année qu'en 1925 et en 1995. En 1926, le Dow Jones a avancé légèrement de 0,26%, tandis qu'en 1995, l'indice iconique avait ajouté encore 26%, rappelle Bespoke Investment Group.

Le Dow Jones s'offre rien de moins qu'un 69e record de clôture, égalant le record de 1995, lors du dernier long marché haussier (Source: Bespoke Investment Group).

État de la situation

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse vendredi, pendant que les principaux indices de Wall Street terminaient la journée à de nouveaux sommets records.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a gagné 25,52 points à 16 041,98 points, soutenu par une croissance de plus de 10 pour cent de l'action de Linamar.

À New York, les trois principaux indices boursiers ont atteint de nouveaux sommets. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 143,08 points à 24 651,74 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 23,80 points à 2675,81 points. L'indice composé du Nasdaq s'est adjugé 80,05 points à 6936,58 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 77,92 cents US, en baisse de 0,17 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a avancé de 25 cents US à 57,33 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a pris 40 cents US à 1257,50 $ US l'once. Le prix du cuivre a bondi d'environ 6 cents US à 3,14 $ US la livre.

À Toronto, plusieurs titres québécois ont touché en session de nouveaux sommets: Alimentation Couche-Tard, Groupe CGI et Domtar. 

Titres en action

  • Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, réitère sa recommandation d’achat pour le titre de Transat A.T.(10,24$), mais fait passer sa cible de 15$ à 20$ après le dévoilement de résultats du quatrième trimestre qu’il juge solides. La société montréalaise a dégagé un bénéfice ajusté de 1,29$ par action, ce qui est supérieur à celui de 1,05$ attendu par l’ensemble des analystes et de 0,95$ visé par M. Poirier. Les revenus de 699M$ ont aussi dépassé les attentes, de 663M$. Ces résultats renforcent l’opinion favorable de l’analyste envers le titre. Il note que Transat possède 450M$ de liquidités excédentaires et qu’elle devrait dévoiler sa stratégie hôtelière peu après la mi-janvier. 
  • Steve Hansen, de Raymond James, réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 3,75$ pour le titre de Bombardier(BBD.B, 3,07$), au lendemain de la journée des investisseurs tenue par la multinationale montréalaise. Bien que les prévisions 2018 présentées par la direction hier soient inférieures à celles qu’il anticipait, M. Hansen note que la trajectoire financière demeure solide, avec une croissance soutenue des revenus et des marges bénéficiaires. Facteur le plus important, il note que la direction vise dégager des liquidités excédentaires de ses activités d’ici la fin de l’année. 
  • Drew McReymolds, de RBC Marchés des capitaux, maintient sa recommandation neutre à l'égard du titre de Transcontinental(TCL.A, 26,59$) au lendemain de la publication de résultats du quatrième trimestre qu'il juge contrastés. Les revenus de 527M$ et le bénéfice d'exploitation de 123M$ ont été inférieurs à ses attentes(533M$ et 129M$ respectivement). Le bénéfice par action de 0,88$ a aussi été plus faible que celui de 0,93$ qu'il visait. L'analyste pourrait modifier sa recommandation et ses prévisions après la téléconférence avec la direction. 
  • Steve Arthur, de RBC Marchés des capitaux, réitère sa recommandation neutre pour le titre de Linamar(LNR, 65,02$) après que le fabricant de pièces automobiles eut annoncé sa diversification dans les équipements agricoles. L'entreprise allonge 1,2G$ pour le spécialiste des moissonneuses MacDon. La société acquise a réalisé des ventes de 600M$ au cours des 12 derniers mois. L'analyste estime que cette transaction va augmenter de 0,85$ le bénéfice par action en 2018. L'analyste n'a pas encore modifié sa cible pour le titre, mais prévoit la bonifier de 3 à 5$. L'action de Linamar a augmenté de 12% à ce jour en 2017. La cible moyenne des analystes suivis par Reuters est de 83,50$. 
  • Le titre de Costco Wholesale(COST, 191$US) gagne 2% et s'approche de son sommet historique après avoir dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et montré la vigueur de ses ventes en ligne. Scot Ciccarelli, de RBC Marchés des capitaux, fait passer sa cible pour le titre de 191$US à 202$US. Il réitère sa recommandation surperformance. Non seulement Coscto affiche la plus forte croissance du trafic en magasin parmi tous les détaillants qu'il suit, mais l'analyste souligne aussi que les initiatives pour accroître les ventes en ligne commencent à porter fruit. 
  • Pfizer a progressé (+2,03% à 37,20 dollars) après avoir fait part la veille du feu vert par l'Agence américaine du médicament (FDA) de dosages supplémentaires pour son traitement contre l'arthrite psoriasique.
  • 21st Century Fox (+0,32% à 34,99 dollars) continuait par ailleurs de profiter de l'annonce du rachat d'une partie de ses actifs par le géant du divertissement Disney (+0,71% à 111,36 dollars) pour plus de 50 milliards de dollars.

Contexte

A l'exception de l'Energie, l'ensemble des secteurs qui composent le S&P 500 ont clôturé en hausse, les valeurs financières (+1,04%) et technologiques (+1,24%) se distinguant.

"Les valeurs financières avaient chuté après des commentaires de la banque centrale américaine mercredi, elles reprennent de la force. Quant aux valeurs technologiques, beaucoup s'accordent à penser qu'elles ne sont actuellement pas très chères", a analysé Mme Ogg.

Microsoft (+2,55%), Intel (+3,01%) et Alphabet (+1,43, maison-mère de Google) ont ainsi terminé en forte progression, tout comme JPMorgan (+1,41%) et Bank of America (+1,08%).

L'indice Russell 2000 regroupant des petites et moyennes valorisations, particulièrement concernées par la réforme fiscale, a par ailleurs clôturé en hausse de 1,47%, au plus haut depuis le début du mois de décembre.

Parmi les autres valeurs du jour, le groupe informatique spécialisé dans les logiciels et services à destination des entreprises Oracle a plongé (-3,77% à 48,30 dollars), ses résultats meilleurs qu'attendus au deuxième trimestre ne masquant pas la déception des investisseurs concernant ses revenus du "cloud".

Le marché obligataire évoluait en ordre dispersé: le rendement des bons du Trésor à 10 ans avançait à 2,351% contre 2,349% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans reculait à 2,687% contre 2,706% la veille.

La semaine prochaine, les investisseurs devraient réagir à la troisième estimation de la croissance américaine, ainsi qu'à quelques indicateurs mensuels tels que les dépenses et revenus des ménages en novembre, et les ventes mensuelles de logements neufs.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Investissement valeur: si c'est si simple, pourquoi tout le monde ne le fait pas?

BLOGUE INVITÉ. L’investissement valeur est simple, mais il est loin d’être facile à appliquer!

Si l'histoire se répète... la Bourse tiendra bon

Édition du 24 Août 2019 | Dominique Beauchamp

Pendant que les investisseurs s'émeuvent du repli de 4,7 % de la Bourse américaine depuis son sommet de juillet, de ...

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.