Bourse: les actions américaines signent de nouveaux records

Publié le 21/11/2017 à 09:55, mis à jour le 21/11/2017 à 17:10

Bourse: les actions américaines signent de nouveaux records

Publié le 21/11/2017 à 09:55, mis à jour le 21/11/2017 à 17:10

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, mardi, tout comme les grands marchés boursiers américains, qui ont atteint de nouveaux sommets records.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 72,25 points pour terminer la journée à 16 076,65 points, soutenu notamment par les secteurs des matériaux et de l'immobilier.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 160,50 points à 23 590,83 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 16,89 points à 2599,03 points. L'indice composé du Nasdaq a pour sa part pris 71,77 points à 6862,48 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 78,26 cents US, en hausse de 0,09 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 51 cents US à 56,93 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a pris 6,40 $ US à 1281,70 $ US l'once. Le prix du cuivre a bondi de 4 cents US à 3,13 $ US la livre.


« Les acheteurs réapparaissent pour profiter de la baisse des prix »

"Les acheteurs réapparaissent pour profiter de la baisse des prix après le repli observé ces deux dernières semaines", avance Quincy Krosby de Prudential.

Ce mouvement est amplifié par le fait que de nombreux courtiers sont absents en cette semaine de Thanksgiving aux Etats-Unis, synonyme de jour férié jeudi et de séance raccourcie vendredi.

"Il y a toujours des flux d'argent qui arrivent sur le marché mais il n'y a personne pour vendre en ce moment", affirme Phil Davis de PSW Investments. "A moins d'un événement spécifique venant tirer les indices vers le bas, la tendance se dirige par défaut vers le haut."

La progression des indices s'inscrit aussi plus fondamentalement "dans le sillage de bons résultats, notamment dans le secteur de la distribution, et d'indicateurs solides", assure Mme Krosby.

Le bond surprise de l'indice composite des principaux indicateurs aux Etats-Unis diffusé lundi a particulièrement marqué les observateurs.

"Ce rapport a montré que, sauf en cas de choc externe à l'économie américaine, il n'était pas question de récession pendant au moins le premier semestre ou les trois premiers trimestres de l'année 2018", commente la spécialiste. 

Une autre statistique, sur l'immobilier, s'est montrée encourageante mardi: les reventes de logements aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en octobre selon les chiffres publiés par l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

Titres en action

Robert Kwan, de RBC Marchés des capitaux, voit d'un bon oeil l'obtention par TransCanada(TRP, 62,54$) du feu vert pour le projet Keystone XL au Nebraska. Des détails additionnels sont attendus, dont le cadre commercial et la décision finale, mais M. Kwan identifie TransCanada comme une des meilleures idées de placement parmi les sociétés qu'il couvre. Il laisse sa recommandation à surperformance et sa cible à 76$.

Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, présente ses prévisions de résultats du deuxième trimestre d’Alimentation Couche-Tard(ATD.B, 63,75$), attendus le 28 novembre. M. Shreedhar anticipe un bénéfice de 0,76$US par action, contre 0,58$US à la même période l’an dernier. Il vise une croissance des ventes comparables de 1,5% dans les dépanneurs américains, comparativement à 2,3% au même trimestre de l’an dernier. À la pompe, la marge bénéficiaire devrait s’est établie à 22 cents le galon, contre 19,9 cents l’an dernier. Les résultats de la plus importante acquisition de l’histoire de Couche-Tard, CST Brands, seront pleinement reflétés dans la performance financière pour un premier trimestre complet. Enfin, les ouragans survenus aux États-Unis pourraient avoir eu un impact sur les résultats de plusieurs dépanneurs de Couche-Tard. L’analyste réitère sa recommandation surperformance, mais fait passer sa cible de 73$ à 75$.

Yuri Link, de Canaccord Genuity, réitère sa recommandation d’achat spéculatif et sa cible de 7,50$ pour le distributeur de matériaux de construction CanWel Building Materials(CWX, 6,81$). Après avoir assisté à des présentations de la direction, l’analyste continue de voir CanWel comme un placement attrayant en raison de son rendement du dividende de 8,2%, du fait que ses dirigeants sont d’importants actionnaires et de la volonté de l’entreprise de consolider le marché très fragmenté du bois traité. En outre, le titre devrait selon l’analyste s’apprécier grâce à une augmentation du ratio cours/bénéfice.

Au sud de la frontière, le propriétaire des magasins Rona, Lowe’s(LOW, 81,29$), a dévoilé des bénéfices et des ventes comparables supérieurs aux prévisions à son troisième trimestre. Le titre bouge toutefois peu, les investisseurs ayant espéré que les tempêtes survenues aux États-Unis soulèvent ses prévisions pour le prochain trimestre tout comme cela a été le cas pour sa grande rivale Home Depot(HD, 170,45$US).

Dans ce contexte les secteurs des valeurs technologiques et de la santé se sont particulièrement bien portés, les indices les représentant au sein du S&P 500 montant respectivement de 1,19% et de 0,87%.

Apple et Microsoft ont ainsi pris la tête du Dow Jones, s'appréciant respectivement de 1,86% à 173,14 dollars et de 1,44% à 83,72 dollars. Alphabet, la maison-mère de Google, a gagné 1,58% à 1.034,49 dollars et Amazon 1,17% à 1.139,49 dollars.

Du côté des résultats la chaîne d'articles de maison Lowe's (-1,07% à 80,59 dollars), dopée par les ventes ayant suivi les ouragans, les magasins Dollar Tree (+2,42% à 99,46 dollars) ou la marque de vêtements Urban Outfitters (+3,71% à 29,32 dollars) ont fait état de chiffres trimestriels supérieurs aux attentes.

Dans l'agroalimentaire, les résultats d'Hormell (+3,35% à 34,52 dollars) ont ravi les investisseurs tandis que ceux de Campbell Soup (-8,19% à 45,84 dollars) ont déçu.

Parmi les autres valeurs du jour, la compagnie de télécommunications AT&T a cédé 0,89% à 34,33 dollars et le groupe de média Time Warner a pris 2,11% à 89,56 dollars au lendemain de l'annonce de l'opposition des autorités de la concurrence américaines à la fusion entre les deux groupes. Le président Donald Trump a aussi estimé mardi que l'opération n'était "pas bonne pour le pays".

Le marché obligataire montait: signe d'un intérêt accru, le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait vers 20H30 GMT à 2,356% contre 2,367% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,758% contre 2,780% la veille.

À la une

Unifor fait état de 35 licenciements à Global News à travers le pays

Il y a 20 minutes | La Presse Canadienne

«Le nombre total de journalistes et de travailleurs des médias d’Unifor licenciés cette année s’élève à 197.»

La banque centrale évitera l’assouplissement quantitatif à moins d’un épisode majeur

Il y a 39 minutes | La Presse Canadienne

Le résumé des délibérations de la banque centrale sur la réduction de son taux directeur devrait être publié le 19 juin.

La francophonie, futur boom économique

«Il faut voir la francophonie comme une chose pour laquelle il faut passer à l’offensive.»