Les marchés: carrefour d'indécision

Publié le 12/05/2009 à 00:00

Les marchés: carrefour d'indécision

Publié le 12/05/2009 à 00:00

À Toronto, le S&P/TSX clôture quasiment au même niveau qu’hier, soit à 10 094 points, pour une baisse de 0,02%.

Les financières sont en retrait (-1,6%), alors que le secteur de l’énergie est au neutre (-0,19%) et que celui des matériaux progresse (4,4%), soutenu par les minières aurifères.

Pour l’analyste John Aiken de Dundee Securities, ce repli au niveau des financières est temporaire. «Les banques canadienne bénéficient encore d’un élan dans le court terme, mais les investisseurs devraient se prémunir contre un retournement», avertit-il.

À la Banque Nationale, le stratège Pierre Lapointe estime que «le TSX est dans la fourchette supérieure de ce qui serait raisonnable à ce moment du cycle», mais il estime que le S&P500 peut encore progresser.

À New York, l’hésitation a aussi cédé la place à un mouvement de hausse d’après-midi attribuable à un commentaire de l’ancien président de la Réserve fédérale, Alan Greenspan, qui a déclaré que le marché immobilier serait à l’aube d’une reprise pour terminer la journée avec des gains.

Le Dow Jones gagnait 54 points (0,60%) à 8469 points alors que le S&P/500 reculait de 0,10% 908 points.

De son côté, le Nasdaq perdait 15 points (-0,89%) à 1716.

Les banques américaines sont malmenées alors que les émissions d'actions annoncées sont susceptibles de diluer la part des actionnaires actuels. Le titre de General a chuté à 1,12 dollar américain, soit son plus bas niveau depuis 1933 dans un contexte de crainte de faillite.

En Europe, le Footsie a terminé la journée en baisse de 9 points (0,22%) à 4426 points, alors que le CAC 40 a reculé de 17 points (-0,54%) à 3231. Le DAX a de son côté perdu 12 points (-0,26%) à 4854.

En Asie, le Nikkei a terminé la journée sur une baisse de 153 points (1,62%), alors que le Hang Seng a gagné 65 points (0,38%) à 17 153.

La journée a été particulièrement positive pour le pétrole qui a grimpé brièvement au dessus de la barre des 60 dollars américains avant de revenir à 58,87 dollars américains le baril, soit une hausse de 35 cents. Le prix du baril puise son élan des statistiques d’importation de pétrole de la Chine qui montent de 14%, ce qui représente la première augmentation depuis octobre 2008.

Le sentiment reste aussi globalement positif pour l’or qui gagne encore 10 dollars à 924 dollars américains l’once.

Le dollar canadien s'appréciait de 0,27 cent US pour coter 86,01 cents US.


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Hubert Bolduc dirigera le segment international d'Investissement Québec

Hubert Bolduc laisse donc son siège de PDG de Montréal International.

GM suspend les deux tiers de sa production Ă  l'usine de St. Catharines

GM Canada a également interrompu vendredi la production de véhicules à son usine d’assemblage d’Oshawa.

Bourse: Wall Street est hésitante à la fermeture

Mis à jour le 23/09/2019 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé en baisse, lundi, après avoir atteint vendredi un nouveau sommet record.