Les marchés : Toronto fait cavalier seul

Publié le 08/10/2008 à 00:00

Les marchés : Toronto fait cavalier seul

Publié le 08/10/2008 à 00:00

Lorsque les principales banques centrales des pays avancés ont rabaissé les taux d’intérêts de 50 points de base à l’unisson, les investisseurs nerveux ne savaient quoi en penser. Ainsi, après une ouverture dans le vert, les indices étaient revenus en territoire négatif en matinée.

La remontée de l’après-midi semblait vouloirs offrir aux bourses une clôture dans le vert pour la première fois depuis une semaine. Mais les investisseurs américains en ont décidé autrement par une dernière demi-heure de séance marquée par un plongeon.

Aux États-Unis, les bourses ont aussi accusé de légères baisses après une journée d’hésitations. Le S&P500 retombe en dessous de la barre des mille points à 984 points, en recul de 1,14%. Le Nasdaq est en baisse de 0,83% à 1 740 points et le Dow Jones termine à 9 256 points en recul de 2,52%

Ainsi le seul gagnant est Toronto où le TSX termine en hausse de 2,33% à 10 055 points. Les gains du TSX proviennent pour l’essentiel des minières aurifères qui rebondissent de 18% en moyenne alors que les investisseurs cherchent dans l’or une valeur refuge. Le prix de l’once d’or est repassé la barre des 900 dollars et a atteint 906,50 dollars américains.

Les autres secteurs d’activité inscrivent de très faibles hausses. Même le secteur de l’énergie qui avait commencé la journée en tendance baissière a remonté la pente et termine en faible baisse de 0,68% alors que le baril de pétrole est descend à 88,20 dollars américains avant de remonter à 89,15 dollars américains. La baisse du pétrole suit des annonces d'une hausse plus importante que prévu des inventaires de pétrole aux États-Unis.

En revanche, en Europe et en Asie, les investisseurs sont demeurés nerveux et ont continué à vendre entrainant les indices dans le rouge. Le FTSE 100 londonien termine en baisse de 5,18% e le CAC40 français en baisse de 6,31%. Les indices asiatiques étaient aussi en recul avec des baisses de 8,17% pour le Hang Seng hongkongais de 9,38% pour le Nikkei de Tokyo.

"Les baisses de taux ne sont pas suffisantes pour réconforter les marchés financiers", explique Pierre Lapointe, stratège adjoint à la Banque Nationale, "toutefois, toutes les actions annoncées, y compris les actions non-traditionnelles établissent les fondations pour un rebond de l'activité économique et des marchés financiers".

Le dollar canadien a connu une nouvelle journée de faiblesse. Il a encore glissé par rapport au dollar américain et terminait la journée à 89,07 cents américains, en baisse de 1,24 cents, alors que l’euro, pour sa part, reprenait de la vigueur par rapport au billet vert, passant à 1,3676 dollar américain.

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?