Les marchés : la douche froide d'American Express

Publié le 16/03/2009 à 00:00

Les marchés : la douche froide d'American Express

Publié le 16/03/2009 à 00:00

Lors d’une séance en deux temps, les marchés ont été emportés par une vague d’optimisme avant de faire marche arrière brutalement en fin de séance.

À la clôture, le Dow Jones perdait 7 points 7217 points, soit une baisse de 0,09%. Le S&P500 perdait 3 points pour tomber à 754 points, en baisse de 0,35%, alors que le Nasdaq chutait de 1,994% à 1404 points.

Le mouvement de hausse du matin, porté pour l’essentiel par les financières, s’appuyait sur les propos rassurants de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, qui entrevoit une fin de récession vers la fin de 2009.

«Le revirement est intervenu quand American Express a annoncé des défauts de paiements en hausse dans son portefeuille. Ceci a causé un retournement des perspectives pour les financières», explique Luc Girard, directeur, groupe conseil en portefeuilles chez Valeurs Mobilières Desjardins.

Dans la foulée de cette annonce, l’indice de volatilité est remonté à 44 points et les investisseurs se sont retournés vers l’or, dont le prix était tombé à 916 dollars, est remonté à 922 dollars américains l’once.

Sur le marché, plusieurs s’interrogent sur la durabilité du rebond dans un contexte économique encore largement marqué par l’incertitude. «Avant de conclure à un inversement de tendance du marché, nous aimerions voir un renversement dans le nombre de demandes d’assurance-chômage», pense Vincent Delisle, stratège chez Scotia Capital.

À Toronto, l’indice était aussi dans une tendance haussière. Il prenait 2,75% à 8531 points. Le rebond est mené par les financières qui s’accrochent à leurs gains et prennent 2,3% pour la journée. Le secteur de l’énergie gagne aussi 1%, alors que celui des matériaux est en recul de 0,7%.

En Europe, le mouvement de hausse est tiré par les déclarations de la banque Barclays qui affirme avoir connu un solide début de 2009.

Le FTSE de Londres gagne 2,94% à 3863 points, le Dax allemand gagne 2,30% à 4044 points et le Cac40 de Paris monte de 3,18% à 2791 points.

En Asie, c’est le Hang Seng de Hong Kong qui connait la meilleure performance avec une hausse de 3,60% qui l’a mené à 12 977 points. Le Nikkei de Tokyo prend 1,78% à 7704 points et le Xinhua chinois prend 1,70% à 6621 points.

Sur le marché du pétrole, la séance a débuté par un mouvement de baisse après que l’Organisation des pays producteurs de pétrole a annoncé dimanche qu’elle ne procèderait pas à de nouvelles baisses de production mais mettrait l’accent sur l’application des baisses déjà annoncées. Cependant, le marché est reparti à la hausse en après midi pour clôturer à 46,95 dollars américains le baril à New-York.

«L’accent est orienté de plus en plus vers le resserrement de l’offre de pétrole, même si ce mouvement pourrait être temporaire», explique Barclays Capital.

Le dollar canadien est demeuré stable et clôture à 78,56 cents américains.

NDLR: la revue des marchés en vidéo qui suit a été tournée avant le retournement du marché vers 15 heures.



À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

DĂ©trompez-vous, la hausse ne profite pas qu'aux GAFAs

BLOGUE. Surprise. Le mouvement haussier commence Ă  gagner des secteurs plus cycliques.

Donald Trump s'en prend Ă  nouveau Ă  l'aluminium canadien

De nouveaux tarifs douaniers seront imposés.

Bourse: le Nasdaq franchit la barre des 11000 points

06/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. L'indice a une nouvelle fois profité de la bonne santé de plusieurs de ses valeurs phares.