Les marchés: RIM fait reculer le TSX

Publié le 02/11/2009 à 16:15

Les marchés: RIM fait reculer le TSX

Publié le 02/11/2009 à 16:15

Par Denis Lalonde

Une décote de RIM a fait reculer le S&P/TSX lundi. Photo: Bloomberg.

Une recommandation à la baisse sur le titre de Research in Motion a tiré l’indice S&P/TSX de la Bourse de Toronto vers le bas lundi.

Un analyste de Citigroup, Jim Suva, a abaissé sa recommandation sur le titre de RIM «d’achat» à «vente». Ce dernier a écrit dans une note à ses clients qu’il s’attend à ce que la croissance des ventes de l’assistant-personnel BlackBerry allait ralentir alors que divers compétiteurs, dont Palm et Motorola, ont procédé au lancement de nouveaux produits qui pourraient gruger des parts de marchés à la société canadienne.

«Le titre de RIM se négocie à 13 fois les bénéfices de cette année et à 11 fois ceux prévus l’an prochain, ce qui est une aubaine par rapport à l’indice S&P/TSX. Pour une société qui n’a aucune dette et 1,2 milliard de liquidités, ce n’est pas trop mal», raconte Jean-René Ouellet, analyste financier chez Valeurs mobilières Desjardins.

Le titre de RIM a perdu 3,67 dollars (5,75%) à 60,15 dollars à la Bourse de Toronto, alors que l’indice S&P/TSX a reculé de 32 points (0,3%) à 10 878.

«Le secteur des technologies a subi une correction de 4,9% aujourd’hui, suivi de l’énergie qui a reculé de 0,9%. Le recul du secteur de l’énergie peut paraître surprenant compte tenu de la bonne performance du baril de pétrole», commente Jean-René Ouellet.

Le baril de pétrole brut a terminé la journée sur un gain de 1,13 dollar américain (1,47%) à 78,13 dollars, alors que celui de l’once d’or a clôturé sur une hausse de 13,60 dollars américains (1,31%) à 1 054 dollars.

M. Ouellet souligne également que les investisseurs sont nerveux à l’approche des résultats financiers des financières, dont Manuvie, qui s’exécutera vendredi. «De plus, certains gestionnaires de fonds spéculatifs commencent à sécuriser leurs gains enregistrés depuis le début de 2009. Ceux qui ont déjà une bonne valeur ajoutée par rapport à leur indice de référence peuvent être tentés de fermer des positions et de demeurer sur les lignes de côté jusqu’en janvier», dit-il.

Du côté américain, Jean-René Ouellet soutient que les statistiques économiques dévoilées ce matin étaient bonnes. «Du côté des données sur les ventes de maisons existantes en suspens, on a assisté à une augmentation de 6,1% en septembre par rapport au mois précédent. Les investisseurs sont toutefois sceptiques car le crédit d’impôts aux premiers acheteurs va probablement venir à échéance à la fin du mois. Les analystes ont peur de voir l’immobilier replonger en décembre», ajoute-t-il.

Le Dow Jones a gagné 76 points (0,79%) à 9 789, le S&P/500 a progressé de 6 points (0,64%) à 1 042 et le Nasdaq a grimpé de 4 points (0,2%) à 2 049.

Le dollar canadien a grimpé de 0,35 cent à 92,78 cents américains.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...