Les marchés: le pétrole à un sommet annuel

Publié le 15/10/2009 à 16:20

Les marchés: le pétrole à un sommet annuel

Publié le 15/10/2009 à 16:20

Par Denis Lalonde

Photo : Bloomberg

Le prix du baril de pétrole brut a touché un nouveau sommet annuel jeudi en lien avec la baisse des inventaires d’essence aux États-Unis, ce qui a permis à la Bourse de Toronto de limiter les dommages grâce à sa forte pondération en titres énergétiques.

L’indice S&P/TSX a cédé 28 points (0,25%) à 11 504.

Le prix du baril de pétrole brut pour livraison en novembre a terminé la journée sur un gain de 2,40 dollars américains (3,2%) à 77,58 dollars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les inventaires de pétrole américains pour la semaine terminée le 9 octobre ont progressé de 0,4 million de barils. Toutefois, c’est surtout la baisse de 5,2 millions de barils d’essence qui a retenu l’attention, alors que les analystes attendaient une maigre hausse.

«Deux secteurs ont été positifs à Toronto, l’énergie, qui compose un peu plus de 27% de l’indice S&P/TSX, et les soins de santé», explique Luc Girard, directeur groupe conseil en portefeuilles chez Valeurs mobilières Desjardins.

Du côté négatif, le secteur des matériaux a été le plus affecté, avec le recul du prix de l’once d’or de 14 dollars (1,32%) à 1 051.

Aux États-Unis

Des résultats meilleurs que prévu des banques Goldman Sachs et Citigroup ont laissé les marchés américains de glace.

Le Dow Jones a malgré tout grimpé de 47 points (0,47%) à 10 062, le S&P/500 a progressé de 4 points (0,42%) à 1 096 et le Nasdaq est demeuré pratiquement stable à 2 173.

Le dollar canadien a connu une journée difficile, perdant 0,81 cent à 96,67 cents américains.

Avec Jean-François Cloutier


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...