Les marchés: chute de dernière minute

Publié le 21/10/2009 à 16:30

Les marchés: chute de dernière minute

Publié le 21/10/2009 à 16:30

Par Denis Lalonde

Photo : Bloomberg

Les marchés boursiers nord-américains ont subi une correction de dernière minute mercredi, en raison d’une recommandation à la baisse sur le titre de la financière Wells Fargo et du détaillant Wal-Mart qui s’attend à une saison des Fêtes «difficile».

PLUS: Pétrole : le baril atteint 81 $ US

PLUS: En vidéo, sommes-nous à la limite de l'endettement?

L’analyste Dick Bove, de la firme Rochdale Securities, a abaissé sa recommandation sur Wells Fargo, un important prêteur hypothécaire aux États-Unis, à «vendre», estimant que «la hausse du bénéfice net de la société au 3e trimestre est attribuable au relèvement de ses frais de service plutôt qu’à la stabilisation de ses activités», révèle Bloomberg.

De son côté, le titre de Wal-Mart a clôturé la journée sur une baisse de 1,07 dollar (2,07%) à 50,63 dollars à la Bourse de New York.

Le Dow Jones a terminé la journée sur une perte de 92 points (0,92%) à 9 949, le S&P/500 a reculé de 9 points (0,89%) à 1 081 et le Nasdaq a baissé de 12 points (0,59%) à 2 150.

À Toronto

Le recul des inventaires de barils d’essence américains la semaine dernière n’a pas suffi pour faire grimper le secteur énergétique au S&P/TSX, qui a perdu 0,73%. «Les inventaires d’essence du département américain de l’énergie ont reculé de 2,2 millions de barils durant la semaine terminée le 16 octobre, alors que les analystes prévoyaient une baisse de 800 000 barils. Cela a soufflé le prix du pétrole à un sommet annuel», raconte Raquel Castiel, vice-présidente, actions, chez Investissements Standard Life.

Le prix du baril de pétrole brut pour livraison en décembre a progressé de 2,25 dollars américains (2,8%) à 81,37 dollars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

«De plus, le prix de l’or était en baisse en raison d’un regain de vie du dollar américain qui fut toutefois éphémère. Les analystes s’attendaient à une hausse prochaine des taux d’intérêt aux États-Unis, mais après lecture du Livre beige (le procès-verbal de la dernière réunion de la Réserve fédérale), il semblerait que les augmentations ne sont pas pour demain», explique Mme Castiel.

Le dollar américain a donc subit un recul en après-midi, ce qui a profité à l’or et au dollar canadien. Le prix de l’once d’or a gagné 6 dollars américains (0,56%) à 1 065 dollars, alors que le dollar canadien a progressé de 0,78 cent à 95,95 cents américains.

«Au Canada, on attend avec impatience la saison des résultats financiers du 3e trimestre, qui s’amorcera la semaine prochaine. Le CN a dévoilé de bons résultats après la fermeture des marchés mardi, mais rien d’assez positif pour inspirer l’ensemble du parquet torontois», analyse Raquel Castiel.

La Bourse de Toronto a conclu la séance sur une baisse de 96 points (0,83%) à 11 442.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...