Les marchés : 2010 débute en fanfare

Publié le 04/01/2010 à 15:59

Les marchés : 2010 débute en fanfare

Publié le 04/01/2010 à 15:59

Par Olivier Schmouker

Le sourire est sur toutes les lèvres. Photo : Bloomberg.

Les marchés nord-américains ont ouvert l’année sur une note d’optimisme.

À 16h, le S&P/TSX de la Bourse de Toronto augmentait de 108 points, à 11 854 points. À Wall Street, le Dow Jones progressait de 156 points, à 10 584 points, le S&P500 de 17 points, à 1 133 points, et le Nasdaq de 38 points, à 2 307 points.

Le pétrole au-delà des 81 $ US

La journée a été marquée par le bond de la valeur du pétrole au Nymex. Le baril de pétrole brut s'échangeait en fin de journée à 81,52 dollars américains, en hausse de 2,7%.

C'est que l'activité manufacturière s'est accélérée en Chine ainsi qu'aux États-Unis durant le mois de décembre, si bien que la demande en énergie, et en particulier en pétrole, devrait aller en augmentant dans ces deux pays, selon Kevin Caron, stratège, de Stifel Nicolaus & Co, à Florham Park (New Jersey).

De fait, l'indice de l'Institute for Supply Management (ISM) était de 55,9 points le mois dernier, au lieu de 53,6 en novembre, aux États-Unis. C'est son niveau le plus élevé depuis ces quatre dernières années. Un niveau d'ailleurs plus haut que ce qu'avaient anticipé les analystes américains, le consensus tournant autour du chiffre de 54,2.

Du côté de la Chine, l'indice de l'activité manufacturière mis au point par HSBC a atteint les 56,1 points le mois dernier, au lieu de 55,7 en novembre. C'est son neuvième mois de hausse consécutive, et surtout le plus rapide depuis 2004.

En conséquence, des pétrolières et des gazières ayant des activités au Canada ont profité de la tendance. La valeur du titre de Suncor, qui a acquis Petro-Canada en août dernier, a progressé de 2,6%, à 38,19 dollars, à la Bourse de Toronto. Celle de Canadian Natural Resources, de 1,1%, à 76,85 dollars. Et celle d'EnCana, le plus grand producteur de gaz naturel du Canada, de 3,2%, à 35,20 dollars, soit son plus haut niveau depuis trois mois.

Le secteur de la construction en berne

Cela étant, tout n'a pas été rose en cette première journée de cotation de l'année. Les dépenses des Américains en construction ont baissé de 0,6% en novembre en glissement mensuel et de 13,2% en glissement annuel, selon le département du Commerce. Il s'agit du septième mois consécutif de déclin pour cet indicateur économique.

De surcroît, Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, s’est fait hier, une fois de plus, le défenseur d’une régulation plus vigoureuse, afin d’éviter les «excès des spéculateurs», devant l’American Economic Association, hier, à Atlanta. Et il a, entre autres, indiqué qu’il n’excluait pas une prochaine remontée des principaux taux directeurs de la Fed pour empêcher toute formation de bulle financière.

L'or dépasse les 1 100 $ US

En fin de journée, l'once d'or augmentait de 23 dollars, à 1 120 dollars américains, au Nymex. Différentes compagnies minières canadiennes ont tiré profit de cette progression, à l'image de Barrick Gold, dont le titre s'est apprécié de 1,8%, à 42,22 dollars, à la Bourse de Toronto. Idem pour Goldcorp (+2,4%, à 42,36 dollars) et pour Red Back Mining, qui a des activités en Afrique (+5,5%, à 15,83 dollars).

À noter que le cuivre a connu une journée spectaculaire, à la suite d'une augmentation de son cours de 2%, à 3 413 dollars américains la livre, au Nymex. La raison? Une grève dans l'une des plus grandes mines de cuivre du monde, au Chili...

Le huard bientôt à parité avec le dollar américain ?

Quant au dollar canadien, il s'échangeait contre 96,07 cents américains. C'est son plus haut niveau depuis octobre dernier. «Le huard s'apprécie quasiment à chaque fois par rapport à la devise américaine quand le secteur des ressources naturelles se porte mieux», indique Sacha Tihany, stratège, de la Scotia, à Toronto.

Du coup, plusieurs analystes commencent à croire que le haurd pourrait retrouver la parité avec le billet vert sous peu. Un exemple : Sébastien Galy, stratège, de BNP Paribas, à New York, qui le voit «bientôt» atteindre les 1,02 dollar américain...

Avec Bloomberg.

PLUS : Que peut-on attendre du TSX en 2010?

PLUS : Conseils d'experts pour 2010


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...