«La vente d'options de vente permet Les marchés en action: Patrick Proulx, président et gestionnaire de portefeuille de Globevest Capital


Édition du 22 Février 2014

«La vente d'options de vente permet Les marchés en action: Patrick Proulx, président et gestionnaire de portefeuille de Globevest Capital


Édition du 22 Février 2014

Par Stéphane Rolland

«La vente d'options de vente permet d'éviter la stagnation en Bourse» - Patrick Proulx, président et gestionnaire de portefeuille de Globevest Capital

Votre stratégie consiste à vendre des options de vente. Expliquez-nous comment vous procédez.

Lorsque nous vendons une option de vente à un investisseur, celui-ci nous paie une prime en échange de la promesse que nous achèterons une action en particulier à un prix déterminé, s'il l'exerce avant son échéance. Nous choisissons des contrats dont la différence entre le prix d'exercice et le prix en Bourse est d'au moins 10 %. C'est notre coussin de sécurité, car le propriétaire de l'option n'a pas intérêt à l'utiliser tant qu'elle ne descendra pas sous le prix d'exercice. Nous choisissons aussi des titres qui offrent une prime valant de 8 % à 15 % du prix d'exercice. Notre portefeuille est très diversifié. Nous détenons des options sur plus de 220 titres de grandes entreprises canadiennes et américaines.

Pourquoi vendre des options plutôt qu'acheter des actions ?

L'avantage de notre approche est de dégager des rendements positifs grâce à la prime, même lorsque la Bourse stagne. En général, cette stratégie nous permet de profiter d'environ 80 % des hausses du marché, mais de subir seulement 30 % à 35 % des baisses.

Quelle option trouvez-vous attrayante ?

L'option de vente à 42 $ US sur l'action de Valero Energy (NY, VLO, 49 $ US) arrivant à échéance en janvier 2015 se vend avec une prime de 3,50 $ US. L'action se négocie à 49 $ US en Bourse. La prime représente ainsi 8 % du prix d'exercice, si le titre ne baisse pas de plus de 14 %. C'est un bon rendement, car le risque que l'action se déprécie sous 42 $ US est très faible. L'action de Valero se négocie à 10 fois les bénéfices de l'année prochaine, ce qui est très abordable. De plus, il s'agit d'une société de qualité dans un secteur qui va bien.

Dans quel contexte la vente d'une option de vente est-elle utile aux investisseurs autonomes ?

Si vous trouvez une société attrayante, mais que vous avez l'impression qu'il est trop tard pour y investir, vendre des options de vente peut être une solution de rechange.

Si le titre continue de progresser, s'il stagne ou se déprécie sans descendre sous le prix d'exercice, vous obtenez tout de même du rendement grâce à la prime. Si l'action descend sous le prix d'exercice, vous pourrez l'acheter à meilleur prix tout en ayant obtenu une prime en attendant.

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.