«La russe Mail.ru est deux fois moins chère que Facebook»- Mark Vincent, directeur des placements, Marchés émergents mondiaux, de Standard Life Investments


Édition du 06 Septembre 2014

«La russe Mail.ru est deux fois moins chère que Facebook»- Mark Vincent, directeur des placements, Marchés émergents mondiaux, de Standard Life Investments


Édition du 06 Septembre 2014

Par Stéphane Rolland

Les marchés émergents semblent avoir perdu la faveur des analystes nord-américains. L'investisseur peut-il toujours y trouver des occasions ?

Au printemps dernier, nous étions arrivés à un point où tous les stratèges étaient pessimistes. Leurs inquiétudes sont désormais prises en compte par le marché. Les ratios d'évaluation des marchés émergents sont bien moins élevés que ceux des pays développés. Les investisseurs doivent garder les perspectives à long terme à l'esprit. La grande part de la croissance économique mondiale viendra des pays émergents au cours des prochaines années.

Quelle société est sur votre écran radar ?

China Hongqiao (HK, 1378, 6,52 $ HK), une société chinoise d'aluminerie, a plusieurs avantages concurrentiels. Elle exploite ses propres centrales électriques. Ses usines sont situées très près de ses clients, ce qui lui permet de réduire les manipulations qu'elle doit faire sur l'aluminium. Les coûts de production sont donc moins élevés. Cela fait en sorte que China Hongqiao peut demeurer rentable, même si le prix de l'aluminium recule. Le rendement du dividende de 3,99 % est ainsi viable.

Y a-t-il un secteur que vous trouvez particulièrement intéressant ?

Nous aimons les pétrolières au Nigeria. C'est un terrain hostile pour les exploitants internationaux, en raison du vol de pétrole. Les grandes sociétés quittent ce pays et y vendent leurs éléments d'actif. C'est une occasion pour les entreprises locales de les acheter à des prix intéressants. Les pétrolières locales sont mieux outillées pour prévenir les vols, car elles entretiennent des liens plus solides avec les communautés locales du pays. Par exemple, nous aimons Mart Resources (Tor., MMT, 1,24 $), dont l'action se négocie à la Bourse canadienne, et Seplat Petroleum (Londres, SEPL, 232 £) [NDLR : les activités de ces deux entreprises sont concentrées au Nigeria].

Le regain des tensions en Ukraine a-t-il changé votre stratégie en Russie ?

Dans certains cas, oui. Par exemple, nous avons vendu les actions de Gazprom (Londres, OGZD:LI, 7,15 $ US), que la Russie continue d'utiliser comme une arme politique. Nous y trouvons des occasions, cependant. Par exemple, l'action du réseau social Mail.ru (Londres, MAIL, 26,85 $ US) a été malmenée par la crise en Ukraine, comme bien d'autres titres russes. Pourtant, l'entreprise est bien positionnée pour croître. La Russie est le plus important marché Internet de l'Europe, même si le taux de pénétration de la technologie y est moins élevé. C'est un peu comme acheter Facebook au début de son développement et à moindre coût.

CV

Mark Vincent, Directeur des placements, Marchés émergents, de Standard Life à Édimbourg

Mark Vincent est directeur des placements, Marchés émergents, de Standard Life à Édimbourg. Il gère le Fonds de dividende des marchés émergents Standard Life, vendu au Canada depuis mai. Au Royaume-Uni, ce fonds gère un actif de 330 millions de livres (environ 600 M$ CA).

Mail.ru moins cher que Facebook

Multiple selon les prévisions de bénéfice en 2015

Facebook : 37 fois

Mail.Ru : 14 fois

À la une

Bourse: Wall Street a rebondi

Mis à jour il y a 46 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a légèrement progressé lundi.

Bourse: les gagnants et les perdants du 22 avril

Mis à jour il y a 52 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy

Mis à jour à 10:07 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Meta Platforms, 5N Plus et Lycos Energy ? Voici quelques recommandations d’analystes.