«La croissance sera plus difficile à atteindre pour les actions américaines» - Michael Greenberg, cogestionnaire de portefeuille, Solutions Franklin Templeton


Édition du 28 Novembre 2015

«La croissance sera plus difficile à atteindre pour les actions américaines» - Michael Greenberg, cogestionnaire de portefeuille, Solutions Franklin Templeton


Édition du 28 Novembre 2015

Par Stéphane Rolland

[Photo : Bloomberg]

Vos portefeuilles sont constitués de fonds commun et de fonds négociés en Bourse. Dans quel marché trouvez-vous le plus d'occasions ?

En ce qui concerne les actions, nous surpondérons les actions européennes. Lorsqu'on regarde la Banque centrale européenne (BCE), il est très probable qu'elle accroisse son soutien à l'économie. De plus, il y a un début de reprise du cycle de crédit. Le potentiel de croissance des bénéfices pourrait ainsi être meilleur que prévu.

Les conséquences économiques des attentats de Paris pourraient-elles compliquer les choses ?

Je ne crois pas, à moins que les attaques se multiplient. Je vois une conséquence qui pourrait représenter un risque à moyen terme. Si l'inquiétude à la suite des attentats donne une poussée aux mouvements xénophobes, cela pourrait déstabiliser la politique de certains pays en favorisant des partis politiques d'extrême droite.

Le marché américain représente-t-il toujours une occasion, selon vous ?

Nous approchons davantage de la septième ou huitième manche que du début du jeu. La croissance des bénéfices des sociétés américaines a ralenti. Une grande part de cette croissance était le fait d'opérations comptables, comme le rachat d'actions, plutôt que de rendements de l'investissement. Les sociétés auront probablement plus de difficulté à maintenir leurs marges au même niveau. Les rendements absolus devraient rester intéressants, mais je crois qu'il y aura plus d'occasions en Europe.

Qu'en est-il des actions canadiennes que vous sous-pondérez depuis quelques années ?

Nous avons réduit notre sous-pondération dans les actions canadiennes. Il est vrai que l'économie canadienne est assez faible. Toutefois, le marché canadien et la devise prennent en compte les risques. Il est possible que le pétrole recule davantage, mais nous sommes près du creux. Si l'on suppose que le pétrole progresse vers une fourchette de 50-60 $ US, cela serait favorable aux actions américaines, selon moi.

Les multiples des Bourses en 2016

S&P 500 16,22 fois
MSCI Europe
15,18 fois
S&P/TSX
14,78 fois
MSCI des pays émergents
11,08 fois

Michael Greenberg cogère la série de portefeuilles Franklin Quotentiel. Diplômé en études commerciales de l'Université d'Ottawa, il a plus d'une quinzaine d'années d'expérience dans l'industrie. Solutions Franklin Templeton gère un actif de 8 G$.

À la une

Mois de l’Histoire des noirs: cinq entrepreneurs à découvrir

Il y a 37 minutes | lesaffaires.com

Notre blogueuse invitée, Mona-Lisa Prosper, met de l'avant cinq entrepreneurs qui pourraient bien vous inspirer.

Bourse: Wall Street ouvre en repli avant la Fed

Mis à jour il y a 55 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour à 08:42 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés sur la réserve avant la Fed et les résultats de Meta.