L'or retrouve son éclat

Publié le 28/10/2011 à 13:10

L'or retrouve son éclat

Publié le 28/10/2011 à 13:10

Par AFP

Les cours des métaux précieux ont profité de l'euphorie qui a soulevé cette semaine les marchés des matières premières, alimentée par le regain d'optimisme des investisseurs après l'adoption d'un plan anticrise dans la zone euro et un net affaiblissement du dollar.

OR

Le cours de l'once d'or a bondi de plus de 100 dollars au cours de la semaine, se hissant vendredi jusqu'à 1.752,82 dollars, son plus haut niveau depuis le 23 septembre.

Le métal jaune a été le grand bénéficiaire au fil des jours de l'actualité mouvementée dans la zone euro: ainsi, mardi, l'annonce de l'annulation d'une réunion des ministres des Finances européens le lendemain ébranle les marchés et permet à l'or de grimper de plus de 50 dollars (+3%) en quelques heures.

"Cette réaction fébrile montre que l'or retrouvait alors son statut traditionnel de valeur refuge" en cas d'agitation inattendue sur les marchés, a observé un analyste de Commerzbank.

Mais le succès du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro, qui lui a bien eu lieu, a également permis à l'or d'accroître ses gains, profitant cette fois, au contraire, du regain de confiance général des investisseurs.

L'accord décidé à Bruxelles au petit matin jeudi, et destiné à contrer la crise des dettes souveraines européennes, "a été largement salué par les marchés, et a tiré tous les métaux précieux, et en particulier l'or, vers le haut", a indiqué Suki Cooper, analyste de Barclays Capital.

Comme c'est quasiment tout le temps le cas depuis début octobre, "on a vu l'or monter à l'unisson des Bourses et des autres matières premières", sans distinction entre les actifs plus ou moins risqués, abondait Commerzbank.

L'or profitait notamment de la nette dépréciation du dollar, tombé à son plus bas niveau depuis début septembre face à un euro revigoré par l'accord de Bruxelles -- ce qui rendait plus attractifs les achats de métaux précieux libellés dans la monnaie américaine.

Signe de l'engouement des investisseurs, le plus important fonds d'or coté dans le monde, SPRD Gold Trust, a vu le niveau de ses participations grimper de plus de 16 tonnes cette semaine, pour s'établir à 1.243 tonnes, son plus haut niveau depuis un mois.

Autre facteur de soutien: la demande physique en Asie restait robuste, nettement stimulée par la consommation d'or en Inde (premier pays consommateur de métal jaune dans le monde) à l'occasion de la fête traditionnelle de Divali (Fête des lumières) le 26 octobre.

Cependant, si l'or devrait continuer à briller dans les prochaines semaines, cela pourrait être de nouveau à titre de refuge au détriment des autres actifs jugés plus risqués, avertit Ross Norman, analyste du courtier spécialisé Sharps Pixley, notant que les incertitudes macroéconomiques restent très fortes et que la crise des dettes de la zone euro semblait encore loin d'être terminée.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or a terminé vendredi à 1.741 dollars au fixing du soir contre 1.642,50 dollars une semaine auparavant.

ARGENT

L'argent, alternative moins onéreuse à l'or, a largement suivi les fluctuations du métal jaune, grimpant vendredi jusqu'à 35,68 dollars, son plus haut niveau depuis le 23 septembre.

L'once d'argent a terminé vendredi à 35,42 dollars au fixing du soir, contre 30,80 dollars sept jours auparavant, soit un bond de 15%.

PLATINE/PALLADIUM

Les métaux platinoïdes, dont le principal débouché est la construction automobile, ont profité du regain d'enthousiasme dont ont bénéficié les cours des métaux industriels, qui s'affichaient tous en très forte hausse.

Outre le sommet européen, des indicateurs encourageant en Chine (avec une hausse de l'activité manufacturière en septembre) et aux Etats-Unis (croissance plus forte qu'attendue au troisième trimestre) contribuaient à relever le moral des investisseurs.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine a terminé vendredi à 1.629 dollars, contre 1.510 dollars une semaine auparavant, soit une progression de près de 8%.

L'once de palladium a fini à 659 dollars contre 616 dollars sept jours plus tôt, soit une hausse d'environ 7%.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Le plan de la Laurentienne au repos forcé en raison de la pandémie

Elle n’a pas fourni plus de détails sur les aspects du plan de transformation qui seront affectés.

Une paye globale de 7 millions $ pour l'ex-président de SNC-Lavalin

Le départ de M. Bruce avait été présenté comme un départ à la retraite.

Introvertis, voici comment s'adapter à la distanciation sociale

11:42 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Aussi stressante soit-elle, la distanciation sociale a créé un nouveau mode de communication.