Kimberly-Clark voit rose pour l'exercice 2019

Publié le 23/07/2019 à 12:20

Kimberly-Clark voit rose pour l'exercice 2019

Publié le 23/07/2019 à 12:20

Par AFP
Le site web de Kimberly-Clark

(Photo: 123RF)

Le groupe américain de produits d’hygiène de grande consommation Kimberly-Clark (KMB) a nettement revu à la hausse sa prévision de bénéfices pour l’ensemble de l’exercice 2019, en particulier grâce à une augmentation bien moins forte que prévu du prix des matières premières.

Kimberly-Clark (Kleenex, Huggies, Cottonelle, Scottex ou encore Kotex) prévoit désormais un bénéfice annuel par action compris entre 6,65 et 6,80 dollars là où il ne tablait que sur une fourchette de 6,50 à 6,70 dollars, selon un communiqué diffusé mardi. Les analystes pour l’heure envisagent en moyenne un bénéfice par action de 6,76 dollars.

L’action du groupe gagnait 1,76 % lors des transactions électroniques précédant l’ouverture officielle de la Bourse. Elle prenait 0,88% vers midi.

Le bénéfice opérationnel pour l’ensemble de l’année devrait augmenter de 3 % à 5 % là où l’entreprise ne tablait que sur une progression de 1 % à 4 % essentiellement grâce au fait que les prix de certaines matières premières devraient augmenter moins fortement qu’initialement prévu. Kimberly-Clark table sur une hausse de seulement 150 à 250 millions de dollars contre les 300 à 400 envisagés plus tôt.

En revanche, l’entreprise, qui profite aussi d’une marge de manœuvre pour augmenter les prix de ses produits y compris dans des marchés matures comme l’Amérique du Nord, a décidé de dépenser plus pour la promotion de ses marques et ainsi assurer une croissance à plus long terme au détriment des résultats financiers immédiats. Il prévoit également une hausse des coûts administratifs.

Au deuxième trimestre, Kimberly-Clark a vu son chiffre d’affaires stagner à 4,594 milliards de dollars, essentiellement à cause de la force du dollar. Hors ces effets de change et à périmètre constant, le chiffre d’affaires progressait de 5 %, a noté l’entreprise. 

Le bénéfice net du groupe est ressorti à 495 millions de dollars, soit une progression de 6 % et le bénéfice par action à 1,67 dollar. Wall Street attendait 1,61 dollar.

Le nouveau patron de Kimberly-Clark, Mike Hsu, nommé en octobre pour améliorer les performances du géant, s’est dit très satisfait du trimestre écoulé, soulignant notamment que le groupe avait réussi à économiser 90 millions de dollars dans le cadre d’un plan de réduction des coûts plus large engagé en janvier de l’année dernière sous le nom de K-C Strategy 2020.

Lors du deuxième trimestre, le segment Personnal Care a vu son chiffre d’affaires augmenter de 1 % à 2,3 milliards de dollars malgré un effet négatif de change de 6 points de pourcentage. Il a été plus que compensé par une hausse des prix (+5 %), des volumes (+1 %) et de la gamme de produits (+1 %).

Le bénéfice opérationnel a augmenté de 5 % à 485 millions de dollars par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière.

L’autre grand segment Consumer Tissue (mouchoirs, papier toilette) a vu des ventes à l’étal sur un an à 1,5 milliard de dollars pour un bénéfice opérationnel de 221 millions de dollars, en hausse de 7 % grâce à une augmentation des prix doublée d’une réduction des coûts.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Ces trois tendances bouleverseront l'économie américaine

14/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles auront des impacts positifs et négatifs sur la société, les entreprises et les travailleurs américains.

Le retour des aubaines hisse le S&P/TSX à un record

BLOGUE. Il est encore trop tôt pour dire si les titres bon marché et plus cycliques prendront le relais en Bourse.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.