Europe: les Bourses plongent

Publié le 05/09/2011 à 08:40

Europe: les Bourses plongent

Publié le 05/09/2011 à 08:40

Par AFP

Les Bourses reculaient nettement lundi, la crainte d'une rechute de l'économie mondiale et les soucis de la Grèce revenant au premier plan alors que de nouvelles turbulences affectent les banques après une plainte déposée aux Etats-Unis contre 17 établissements.

Après quelques jours de répit, le début du mois de septembre a amené son lot de mauvaises nouvelles, entraînant tout de suite une rechute des places boursières.

"Confrontées à un ralentissement économique et à une crise de l’endettement, les autorités politiques et économiques vont devoir jouer serré pour offrir des réponses capables de restaurer structurellement la confiance des investisseurs et des consommateurs", résument ainsi les stratégistes du Crédit Mutuel-CIC.

A 10H50 GMT, la Bourse de Paris chutait de 4%, Londres de 2,29%, Francfort de 3,88%. De son côté, Madrid cédait 3,53% et Milan 3,45%.

En Asie, les marchés avaient également terminé nettement dans le rouge: Tokyo ayant cédé 1,86%, Hong Kong 2,95% et Shanghai 1,96%.

Ce lundi, les marchés américains sont fermés pour cause de jour férié aux Etats-Unis.

Vendredi, la publication de mauvais chiffres de l'emploi aux Etats-Unis a fortement ravivé les craintes concernant la santé de l'économie américaine: ces statistiques ont révélé que l'économie des Etats-Unis avait cessé de créer des emplois en août.

Dans le même temps, le dossier grec qui empoisonne la zone euro depuis des mois s'est de nouveau invité sur le devant de la scène.

Le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, a reconnu vendredi que le pays ne respecterait pas son objectif de déficit public pour 2011 du fait de l'aggravation de la récession.

Renforçant leur pression sur Athènes, les représentants de la Commission européenne, du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque centrale européenne (BCE) ont quitté la capitale grecque et ont donné dix jours au gouvernement pour faire avancer les réformes structurelles.

Déjà fortement malmenées par cette crise de la dette, les banques sont de nouveau dans la tourmente après l'annonce en fin de semaine dernière d'une plainte déposée aux Etats-Unis contre 17 établissements et institutions financières dans le monde pour des fraudes avant la crise des crédits immobiliers à risque ("subprime").

L'Etat fédéral américain a lancé vendredi des poursuites contre 17 banques et institutions financières, dont sept étrangères, pour tenter de leur faire payer les lourdes pertes d'organismes parapublics à cause de ces prêts immobiliers à risque.

Cette enquête américaine intervient alors que certaines banques européennes ont déjà dû passer des provisions dans le cadre du plan d'aide à la Grèce et figurent toujours en première ligne en cas d'aggravation de la crise.

"Les chances d'une reprise économique à court terme restent minces, en raison des problèmes de dette en zone euro", ce qui, avec l'action en justice aux Etats-Unis, pèse lourdement sur le secteur, juge Manoj Ladwa, opérateur chez ETX Capital.

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a d'ailleurs répété dans un entretien paru lundi en Allemagne sa demande critiquée d'une recapitalisation des banques européennes.

A 10H15 GMT, le titre Société Générale perdait plus de 7%, et à Londres Royal Bank of Scotland (RBS) perdait 8,66% et Barclays 6,48%. Même scénario en Allemagne où Deutsche Bank lâchait 6,71% et Commerzbank 5,81%.

Sur le marché des changes, au vu de toutes ces mauvaises nouvelles, les cambistes se tournaient vers les valeurs refuge dont le dollar au détriment de l'euro, qui évoluait sous 1,42 dollar. De son côté, l'once d'or cotait 1.901 dollars, à quelques encablures de son record absolu de 1.913,50 dollars.

À la une

Le solaire photovoltaïque aussi concurrentiel qu’Hydro-Québec d’ici 2030

Il y a 39 minutes | François Normand

Le centre Nergica publie ce jeudi une étude sur le potentiel de l'énergie solaire photovoltaïque au Québec.

Abolition de poste: encaisser le coup pour mieux rebondir

Il y a 49 minutes | Élise Boutin Michaud

BLOGUE INVITÉ. Entrevue avec Patrice Lavoie, directeur des affaires publiques de Loto-Québec, dont le poste a été aboli.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Il y a 23 minutes | LesAffaires.com et AFP

Les bourses mondiales étaient sous la pression de l'accélération de l'inflation.