Ce qui bouge en Bourse avant l'ouverture jeudi

Publié le 21/06/2018 à 07:44

Ce qui bouge en Bourse avant l'ouverture jeudi

Publié le 21/06/2018 à 07:44

(Photo: Getty)

La Réserve fédérale présente les résultats de ses tests de stress


La Réserve fédérale présente son rapport annuel sur les grandes institutions financières américaines. Ces «tests de stress» ont été mis en place après la crise financière de 2008 pour s’assurer que les institutions financières des États-Unis aient assez de réserves pour continuer d’allouer des prêts aux ménages et aux entreprises du pays même en temps de crise économique. Ces tests ciblent les banques ayant plus de 10 milliards $US d’actifs sous gestion.


La Banque d’Angleterre ne bouge pas


La Banque d'Angleterre a annoncé jeudi sa décision de maintenir son taux d'intérêt à 0,5% comme cela était presque unanimement attendu par le marché compte tenu de récents indicateurs économiques mitigés au Royaume-Uni. Le Comité de politique monétaire (CPM) a pris cette décision à une majorité de 6 voix contre 3 alors que lors de la précédente réunion en mai le statu quo avait été décidé à 7 contre 2.


La Turquie impose des barrières commerciales sur divers biens américains


Après la Chine, l’Union européenne et le Canada, c’est au tour de la Turquie de riposter au protectionnisme américain dans les marchés de l’acier et de l’aluminium en imposant des barrières commerciales valant 266,5 millions US sur des importations d’une valeur de 1,1 milliard $US. Cette mesure affectera 12% des exportations américaines. Les échanges commerciaux entre les États-Unis et la Turquie ont totalisé 22,4 milliards $US en 2016, selon l’agence de presse financière Bloomberg.


Vers une ouverture au neutre à Wall Street


Vers 7h30, les contrats à terme des principaux indices boursiers de Wall Street étaient pratiquement stables. Ceux du Dow Jones reculaient de 0,27%, ceux du S&P 500 étaient en baisse de 0,13%, alors que ceux du Nasdaq cédaient un mince 0,05%.


En Europe, à la mi-séance, la tendance était baissière. À Londres, le FTSE 100 perd 0,51%. À Paris, le CAC-40 recule de 0,36%. À Frankfort, le DAX se replie de 0,69%.


En Asie, les marchés ont terminé la journée sans direction. À Tokyo, le Nikkei a gagné 0,61%. À Hong Kong, le Hang Seng a baissé de 1,35%. À Shanghai, le Shanghai Composite a cédé 1,37%.


Ottawa propose des modifications aux normes d'identité de la bière


Des responsables fédéraux proposent des changements aux normes sur la bière à l'échelle du pays qui élargiraient le nombre d'ingrédients autorisés et forceraient les brasseurs à énumérer chaque ingrédient sur une cannette ou une bouteille.


Même la définition canadienne de la «bière» serait modifiée.


Ces changements marqueraient une révision majeure des normes sur la bière mises en vigueur il y a plus de 30 ans, mais elles doivent d'abord faire l'objet d'un processus de consultations publiques, lancé discrètement il y a quelques jours.


Entre 1990 et 2017, le nombre de brasseries canadiennes a grimpé de 62 à un peu plus de 750, tandis que le nombre de marques de bière a crû d'environ 400 à plus de 7000.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

14:38 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour à 15:42 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.