Bourse: Wall Street et Toronto en repli, Manuvie au sommet

Publié le 11/05/2015 à 10:10, mis à jour le 11/05/2015 à 16:36

Bourse: Wall Street et Toronto en repli, Manuvie au sommet

Publié le 11/05/2015 à 10:10, mis à jour le 11/05/2015 à 16:36

Photo Bloomberg.

Les Bourses nord-américaines ont fait une pause après le rebond de vendredi lié aux bonnes données publiées sur l’emploi. La baisse des taux d’intérêt en Chine n’aura pas été suffisante pour donner un second souffle aux marchés.

À Toronto, le S&P/TSX a terminé la journée sur une baisse de 17,38 points, ou de 0,11%, à 15 152,64 points.

Le dollar canadien a clôturé là 82,58 cents US, en baisse de 0,13 cent US.

À Wall Street, le S&P 500 a cédé 10,77 points, ou 0,51%, à 2 105,33 points.

Le Dow Jones a reculé de 85,94 points, ou 0,47%, à 18 105,17 points.

Le Nasdaq a perdu 9,97 points, ou 0,2% à 4 993,57 points.

Le prix du baril de pétrole (WTI) pour livraison en juin a cédé 14 cents à 59,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au terme d'une journée calme et sans grande direction.

À Londres, le cours du baril de Brent pour livraison en juin a reculé de 48 cents à 64,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Valeant (Tor., VRX) a pris 1,14% à 270,91$, tandis que l'hebdomadaire Barron's dresse un profil sur la pharmaceutique lavalloise.

Le titre de l'assureur Manuvie (Tor., MFC) touche un sommet annuel lundi, tandis que l'entreprise tient sa Journée des investisseurs à Toronto.

Lisez notre rubrique Sur LesAffaires cette semaine pour un aperçu des résultats de cette semaine, Rona, Canadian Tire et Gildan.

L'action de Lunetterie New Look (Tor., BCI) avance de 0,72%, tandis que les analystes reviennent sur des résultats inférieurs aux prévisions. Lisez les titres à surveiller de François Pouliot

AutoCanada (Tor., ACQ) a grimpé de 7,76%, affichant selon Bloomberg sa plus forte hausse depuis novembre 2009, tandis que la propriétaire de concessionnaires automobiles mène des discussions en vue de réaliser des acquisitions.

Le groupe pharmaceutique Actavis (NY, ACT) s'est apprécié de 3,05% à 301,74$US après avoir fait état d'un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de dollars, triplé par rapport à l'année précédente. Il a estimé que l'acquisition de son concurrent Allergan avait contribué à hauteur de 258 millions de dollars à ces résultats.

La Chine tente d'enrayer un ralentissement économique

«Ce n'était pas une séance passionnante», a reconnu Michael James de Wedbush Securites. «Il ne s'est rien passé d'important, à part, à l'étranger, la décision de la banque centrale chinoise.»

La Banque populaire de Chine (PBOC) a annoncé une nouvelle réduction de ses taux d'intérêt, la troisième depuis novembre, au moment où la deuxième économie mondiale s'efforce d'enrayer le vif ralentissement de son activité. 

L'annonce n'a cependant pas surpris les analystes, unanimes ces dernières semaines à prédire une accélération des mesures d'assouplissement monétaire face à la détérioration continue de la conjoncture.

En ce qui concerne l'économie américaine, les marchés n'ont pas reçu de nouvel élément à digérer après la publication en fin de semaine dernière de chiffres plutôt favorables sur l'emploi, qui avaient largement contribué à faire monter vendredi le Dow Jones de près de 1,5%.

«Il n'y a pas de chiffre notable aujourd'hui aux États-Unis, et peu de résultats d'entreprises», a souligné Brent Schutte de BMO Private Bank. «Donc, il ne se passe pas grand-chose à la Bourse.»

«Cette semaine, il va y avoir beaucoup d'indicateurs, donc les choses vont devenir nettement plus intéressantes», a-t-il prévenu.

Les principales statistiques américaines de la semaine seront à propos des ventes au détail, mercredi, des prix à la production, jeudi, et de la production industrielle, vendredi. Comme les chiffres de la semaine dernière sur l'emploi, tous ces indicateurs concernent le mois d'avril. 

En raison du peu d'activité des actions, «les regards sont surtout tournés vers la baisse du marché obligataire», en chute depuis la mi-avril, a noté M. Schutte. «Les bons à trente ans reprennent leur déclin, après avoir fait une pause lors des séances de jeudi et vendredi.»

En fin d'après-midi, le rendement des bons à 30 ans montait à 3,045%, contre 2,898% vendredi soir, et celui des bons à dix ans à 2,282%, contre 2,141%

La hausse persistante des rendements pourrait constituer un risque pour l'ensemble de Wall Street, a estimé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital. 

«Les marchés semblent fatigués», a-t-il conclu. «Chaque fois que (la Bourse) atteint ces niveaux, elle se replie.»


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approchent.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.