Bourse: petite hausse des indices, Bombardier au sommet

Publié le 11/01/2017 à 10:15, mis à jour le 11/01/2017 à 17:17

Bourse: petite hausse des indices, Bombardier au sommet

Publié le 11/01/2017 à 10:15, mis à jour le 11/01/2017 à 17:17

Les Bourses nord-américaineségèrement monté mercredi à l'issue d'une séance agitée par la conférence de presse du futur président américain Donald Trump, marquée notamment par ses critiques sur le prix des médicaments

Voici la situation à la clôture:

  • TSX: 15 491,54 points, en hausse de 65,26 points. Volume: 424,81 millions.
  • Dow Jones: 19 954,28 points, en hausse de 98,75 points.
  • S&P 500: 2275,32 points, en hausse de 6,42 points.
  • Nasdaq: 5563,65 points, en hausse de 11,83 points. (sommet record
  • Dollar canadien: 75,89 cents US, en hausse de 0,29 cent.
  • Once d'or à New York: 1196,60 $ US, en hausse de 11,10 $ US (pour livraison en février).
  • Baril de pétrole à New York: 52,25 $ US, en hausse de 1,43 $ US (pour livraison en février).

À Toronto, le secteur des services aux collectivités affiche le plus fort gain, soit 0,66%. Le secteur des soins de santé a perdu le plus, soit 2,64%.

Donald Trump s'est montré particulièrement virulent envers le secteur pharmaceutique au cours de sa première conférence de presse depuis son élection. Lisez notre article à ce sujet.

« Cela a causé des inquiétudes sur le fait que les profits des entreprises du médicament puissent baisser et les actions du secteur de la santé et des biotechnologies ont donc fortement reculé », a rapporté Karl Haeling de Landesbank Baden-Württenberg. Ainsi, les grands laboratoires pharmaceutiques comme Pfizer (-1,82% à 32,83 dollars) ou Johnson & Johnson (-1,23% à 114,73 dollars) ont reculé.

Dans la foulée de ce secteur, l'ensemble de la Bourse de New York a connu un coup de mou, est temporairement passé dans le rouge, avant de se ressaisir. « Je pense que cela vient de la prise de conscience du marché que les déclarations qu'il a faites étaient spécifiques au secteur de la santé », a ajouté Karl Haeling.

Titres en action

Parmi les titres en action, le titre du plus vieux détaillant du pays, La Baie (Tor., HBC) poursuit sa dégringolade. L'action a perdu 7,48% mercredi, après avoir lancé un avertissement sur ses résultats du quatrième trimestre après la clôture des marchés lundi.

Bombardier(Tor., BBD.B) a pris 4,86% et se hisse à un nouveau sommet en 52 semaines. Il a gagné 49,7% depuis trois mois. La multinationale montréalaise a obtenu avec son partenaire Alstom un des plus gros contrats ferroviaires de l'histoire en Europe. Lisez l'annonce.

Uni-Sélect (Tor., UNS) est identifiée comme la meilleure idée de placement pour 2017 parmi les petites capitalisations que couvre Sara Obrien, de RBC Marchés des capitaux. L’analyste juge attrayante l’évaluation du spécialiste des pièces automobiles de Boucherville. En outre, elle croit que la société va continuer de mousser sa croissance grâce aux acquisitions. Elle réitère sa recommandation surperformance et fait passer sa cible de 35$ à 36$.

Steve Arthur, de RBC Marchés des capitaux, relève légèrement sa cible pour le titre d’Exfo (Tor., EXF) au lendemain de la publication de résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre de 2017. M. Arthur fait passer sa cible de 4,50$ à 4,75$, mais réitère sa recommandation performance de secteur. Lisez notre texte sur les résultats. 

Cogeco et Cogeco Communications(Tor., CCA) dévoilent leurs résultats financiers pour le premier trimestre après la fermeture des marchés. Une conférence téléphonique aura lieu le 12 janvier.

Turan Quettawala, de Banque Scotia, relève sa prévision de bénéfice pour le quatrième trimestre de WestJet (Tor., WJA) à 0,41$ par action(en moyenne, les analystes visent un bénéfice de 0,38$ l’action). L’analyste souligne que le trafic de décembre a été supérieur aux prévisions. L’analyste maintient sa recommandation surperformance de secteur pour le titre et sa cible demeure à 25$.

Saison américaine

Les mesures anticipées par Wall Street ont donné un coup de fouet au marché après l'élection de Trump le 8 novembre, le Dow Jones ayant pris environ 9% depuis lors. Dans l'immédiat, le marché reste « orienté à la hausse et espère que le nouveau gouvernement et le Congrès seront capable de fournir rapidement ces nouvelles mesures », a indiqué Jack Ablin de BMO Private Bank.

Il pourrait toutefois retomber dans l'attentisme jusqu'au début de la saison des résultats d'entreprises avec comme première étape la publication des résultats trimestriels et annuels de plusieurs grandes banques vendredi. Principal élément notable extérieur à la politique et favorable au marché mercredi, les cours du pétrole ont signé un net rebond, effaçant en partie leur nette baisse du début de la semaine.

Parmi les valeurs, la chaîne de supermarchés Supervalu, qui continue d'être touchée par une baisse de ses ventes a reculé de 7,52% à 4,43 dollars après avoir fait part d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice en dessous des attentes du marché au troisième trimestre de son exercice décalé.

Dans le secteur du diamant, Signet Jewelers, qui a fait état d'une nette baisse de ses ventes de fin d'année à périmètre comparable par rapport à l'année précédente, a perdu 3,16% à 84,70 dollars. Le fabricant de matériel médical Stryker a pris 1,44% à 123,66 dollars après avoir annoncé une forte hausse de ses ventes au dernier trimestre avant la publication de ses résultats définitifs.

La compagnie aérienne United Continental a avancé de 1,87% à 75,04 dollars après avoir fait part d'une progression de son nombre de passagers transportés au mois de décembre. Le constructeur automobile Ford a perdu 1,40% à 12,67 dollars après avoir abaissé ses prévisions pour 2017 mais avoir indiqué être en voie de réaliser son objectif de chiffre d'affaires avant impôts pour l'année précédente. M. Trump a par ailleurs à nouveau salué sa décision d'investir aux Etats-Unis plutôt qu'au Mexique. Le marché obligataire montait légèrement.

Le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,366% contre 2,376% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,952%, contre 2,968% précédemment.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.