Bourse: Toronto et Wall Street au neutre, CGI à un sommet historique

Publié le 25/11/2015 à 10:21, mis à jour le 25/11/2015 à 16:54

Bourse: Toronto et Wall Street au neutre, CGI à un sommet historique

Publié le 25/11/2015 à 10:21, mis à jour le 25/11/2015 à 16:54

(Photo: Bloomberg)

Wall Street a encore terminé la séance près de l'équilibre mercredi, les investisseurs ayant opté pour la prudence avant de s'en aller préparer la fête de l'Action de grâce de jeudi, malgré des statistiques plutôt positives.


À Toronto, l'indice S&P/TSX a reculé de 4,41 points, ou de 0,03%, à 13 403,42 points.


À New York, le S&P 500 est demeuré pratiquement stable à 2 088,87 points, tout comme le Dow Jones à 17 813,39 points.


Le Nasdaq a avancé de 13,34 points, ou de 0,26%, à 5 116,15 points.


Parmi les titres en action mercredi, les analystes reviennent sur les résultats supérieurs aux prévisions d’Alimentation Couche-Tard(Tor., ATD.B). Keith Howlett, de Desjardins Marchés des capitaux, réitère sa recommandation d’achat, mais fait passer sa cible pour le titre de 64$ à 69$. L'action de Couche-Tard a gagné1,72%.


Plusieurs titres québécois se hissent à des sommets en 52 semaines. C'est notamment le cas de Groupe CGI(Tor., GIB.A), qui a touché un sommet historique de 58,35$, grâce à un gain de 1,56%. L'épicier Metro  se trouve également à son plus haut de l'histoire, grâce à un gain de 1,6%. La Banque Laurentienne (TOR: LB) atteint également un sommet annuel à 54,47$.


Les analystes font aussi le point sur Bombardier(Tor., BBD.B) après la journée des investisseurs tenue par la multinationale mardi. Steve Hansen, de Raymond James, dit demeurer prudent compte tenu des faibles perspectives pour l’exercice 2016 et les risques importants liés à l’exécution. Il réitère sa recommandation de conserver le titre, mais fait passer sa cible de 1,75$ à 1,40$. Le titre a avancé de 11,86% à 1,32$.


À lire également: À surveiller: Bombardier, Couche-Tard et Weston


Hewlett-Packard(NY, HPQ) a plongé de 13,66% à 12,64$, après que le géant technologique eut dévoilé des résultats décevants et qu’il eut abaissé ses prévisions pour l’exercice.


Les marchés américains fermés jeudi


Très hésitants durant la première heure et les cinq dernières minutes d'échanges, les indices ont surtout évolué dans le vert, mais en limitant la prise de risques. 


«Traditionnellement la tendance de la saison des fêtes est positive», a commenté Kenny Landgraf, chez Kenjol Capital Management.


En outre le marché était poussé à la hausse par la nouvelle petite hausse des cours du pétrole, bénéfiques pour des valeurs liées à l'énergie qui pèsent lourd dans la cote.


Mais «je crois qu'il y a un peu de nervosité avant Thanksgiving», a déclaré pour sa part Mace Blicksilver, chez Marblehead Asset Management.


«Avant le week-end de quatre jours (NDLR: les marchés seront ouverts mais avec des horaires raccourcis vendredi) les gens veulent s'assurer que rien de terrible n'arrive» et ne veulent pas prendre de positions trop exposées, a-t-il ajouté.


«Maintenant tout le monde va s'intéresser au commerce de détail, avec (la journée de promotions de) Black Friday, puis le Cyber Monday», la journée de promotions du commerce en ligne traditionnellement organisée le lundi suivant Thanksgiving, a souligné pour sa part M. Landgraf. 


À cet égard, un indicateur sur le moral des ménages en novembre publié par l'Université du Michigan a semblé de bon augure en s'affichant en hausse, bien qu'il ait un peu déçu les attentes. 


La forte baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage, et l'augmentation des revenus des ménages en octobre ont été également bien accueillies, tout comme le rebond des commandes de biens durables. 


En revanche, les dépenses des ménages ont déçu en ne progressant que de 0,1% en octobre, et l'inflation est restée atone, avec une hausse de 0,2% sur un an selon l'indice PCE (+1,3% hors énergie et alimentation).


Le marché obligataire était également pratiquement stable. Le rendement des bons du Trésor à dix ans s'affichait en fin d'après-midi à 2,232%, comme mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,993% contre 2,999%.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

17/05/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Le revirement d'humeur observé ces derniers jours a été assez remarquable.»

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.