Bourse: hausse prudente avant les données sur l'emploi

Publié le 01/07/2015 à 10:26, mis à jour le 01/07/2015 à 17:55

Bourse: hausse prudente avant les données sur l'emploi

Publié le 01/07/2015 à 10:26, mis à jour le 01/07/2015 à 17:55

Par AFP

Photo: Shutterstock

Wall Street a de nouveau fini la séance sur une petite hausse mercredi, optant pour la prudence malgré quelques espoirs sur la Grèce et de bonnes statistiques américaines: le Dow Jones a pris 0,79% et le Nasdaq 0,53%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 138,40 points pour terminer à 17757 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 26 points à 5013 points.

L'indice élargi S&P 500, dont les performances sont généralement jugées plus représentatives, a gagné 0,69%, soit 14 points, à 2077 points.

«Le marché a suivi en matinée les marchés européens », qui ont fortement monté mercredi, a noté Peter Cardillo, chez Rockwell Global Capital.

«Puis nous avons eu de vraiment bons chiffres» qui ont «ajouté à la force du marché», a-t-il ajouté, évoquant les créations d'emplois plus fortes que prévu dans le secteur privé annoncées par la société de services ADP, ainsi que les dépenses de construction et l'ISM manufacturier.

Malgré tout, «les gens restent prudents», alors que le ministère du Travail doit publier jeudi, dernier jour d'une semaine d'échanges écourtée par la fête nationale américaine, les chiffres mensuels officiels du chômage.

Pour Charles Bilello, chez Pension Partners, les petites hausses enregistrées mardi et mercredi ne sont qu'un rattrapage après le décrochage excessif de lundi, qui s'expliquait par la rupture des négociations entre la Grèce et ses créanciers et l'annonce d'un référendum.

«Il y a toujours des incertitudes», a souligné M. Bilello, et «un contexte qui fait qu'il est difficile de pousser les actions à la hausse» alors que s'annonce selon lui une nouvelle saison médiocre du côté des résultats d'entreprises, et qu'on voit «un ralentissement de la croissance mondiale».

«Cela fait six mois que les actions font du surplace», et vu que «cela ne va pas être un long fleuve tranquille [pour régler la question grecque]», les investisseurs n'ont guère intérêt à prendre de risques, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a semblé jeudi plus ouvert aux demandes des créanciers, mais ses propositions ont été très fraîchement accueillies par l'Allemagne.

En outre, il a confirmé la tenue d'un référendum dimanche sur les demandes des créanciers, auquel il appelle à voter non, et les ministres des Finances de la zone euro ont exclu toute discussion sur un nouveau plan d'aide avant d'en connaître le résultat.

Enquête dans l'aérien

Du côté des valeurs, les principales compagnies aériennes américaines ont chuté à l'annonce en journée que le ministère de la Justice avait lancé une enquête sur « une possible entente tarifaire » pour les trajets en avion: United Continental a perdu 2,49%, American Airlines 2,84%, Delta Airlines 1,97%, Southwest Airlines 1,42%, et JetBlue 3,37%. 

Le conglomérat General Electric, qui a vu les autorités de la concurrence s'opposer à son projet de cession des activités de gros électroménager, a fini la séance en hausse de 0,34% à 26,60 dollars.

Après la publication des ventes de voitures de juin aux États-Unis, FCA US (ex-Chrysler) a gagné 0,69% à 14,63 dollars après avoir enregistré une progression de quelque 8% sur un an, tirée par la marque Jeep.

Ford, qui a enregistré une progression moins nette (+2%), a cédé 0,13% à 14,99 dollars, et le numéro un américain General Motors 0,87% à 33,04 dollars. GM affiche un reflux de plus de 3% de ses ventes sur un an, le prix à payer, selon des analystes, pour la priorité donnée à la rentabilité de ses véhicules à l'unité.

Enfin, le marché était soutenu par une nouvelle grosse fusion-acquisition annoncée dans le secteur de la santé: le groupe d'assurances suisse ACE, coté à New York, a gagné 0,80% à 102,49 dollars après l'annonce de l'acquisition de son concurrent américain Chubb (+26,12%) pour 28,3 milliards de dollars.

Le marché obligataire baissait, le rendement des bons du Trésor à dix ans avançant à 2,421% contre 2,355% mardi soir et celui des bons à 30 ans à 3,206% contre 3,125% auparavant.

 

 

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: Wall Street termine hésitante, plutôt dans le rouge, avant un discours de la Fed

Mis à jour le 29/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce aux gains de l'énergie.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 29/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, BRP et Banque Scotia

29/11/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.