Bourse: Wall Street hésite, Air Canada monte de 7%

Publié le 08/11/2013 à 10:36, mis à jour le 08/11/2013 à 11:11

Bourse: Wall Street hésite, Air Canada monte de 7%

Publié le 08/11/2013 à 10:36, mis à jour le 08/11/2013 à 11:11

Photo: Bloomberg

Les Bourses nord-américaines rebondissent à l’ouverture vendredi après avoir reculé hier dans un nuage d’incertitude sur les données macroéconomiques américaines. Les investisseurs retrouvent le moral après l’annonce d’une création d’emploi deux fois plus forte que prévu.

Vers 10h20, le S&P/TSX grimpe de 50 points, 0,38%, à 13345.

Tim Horton, qui étudie la possibilité d’effectuer une expansion mondiale, perd 23 cents à 62,56$.

Fiera Capital, qui a annoncé un bénéfice en baisse mais a vu une solide croissance de son actif sous gestion au troisième trimestre, monte de 9 cents à 13,60$.

Air Canada s’apprécie de 43 cents, ou 7,69%, à 6,02$. Lisez : Air Canada réalise le «meilleur trimestre de son histoire» et surpasse les prévisions.

Telus, qui vient de dévoiler ses résultats, gagne 0,94% à 36,62$.

Au sud de la frontière, Wall Street hésite vendredi après l'ouverture, après la publication d'une hausse du taux de chômage aux États-Unis contre-balancée par des nouvelles embauches plus nombreuses qu'attendu. L'indice élargi S&P 500 grappille 0,08%, soit 1 point, à 1749 points.

La Bourse de New York avait terminé dans le rouge jeudi, sur fond de craintes d'un ralentissement des mesures de soutien de la Fed: le Dow Jones avait cédé 0,97% à 15594 points et le Nasdaq 1,90% à 3857 points.

Les actions ont débuté la séance «juste au-dessus de l'équilibre» après une retombée momentanée avant l'ouverture dans les échanges électroniques, «en réaction à la publication du rapport sur l'emploi (américain) en octobre», notaient les experts du site spécialisé Briefing.com.

Mais «si le rapport ressort comme bon au premier regard», nuancent-ils, «il y a des zones de faiblesses». «Le taux de la population active (sur l'ensemble de la population en âge de travailler, ndlr) a baissé», remarquent les experts, citant aussi la hausse du taux de chômage.

Le taux de chômage aux États-Unis a en effet légèrement augmenté sur le mois d'octobre, de 0,1 point à 7,3%.

Mais parallèlement les créations d'emplois ont affiché une progression exceptionnelle à 204 000 malgré la fermeture des services administratifs pendant la crise budgétaire. Les analystes s'attendaient dans leur prévision médiane à 100 000 nouvelles embauches.

Ces données peuvent «nourrir l'idée que la Réserve fédérale pourrait commencer à retirer ses mesures de relance plus tôt que prévu», estimaient les analystes du cabinet Charles Schwab.

Les indices hésitaient donc, alors que les investisseurs «se concentraient sur une série de données économiques» comme la confiance des ménages et le niveau de leurs dépenses.

Selon les données publiées vendredi par le département du Commerce, celles-ci ont augmenté moins vite (+0,2%) que les revenus (+0,5%) en septembre.

Le moral des ménages a lui affiché une baisse surprise en novembre, en recul de 1,2 point par rapport à octobre, selon l'indicateur de l'Université du Michigan.

Le marché obligataire évoluait à la baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans augmentait à 2,736% contre 2,613% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,819% contre 3,726% la veille.

À la une

Bourse: Toronto gagne près de 500 points

Mis à jour il y a 5 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street conclut en forte hausse pour la deuxième séance d’affilée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour il y a 18 minutes | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller : CGI, Uni-Sélect et Gildan

Que faire avec les titres de CGI, Uni-Sélect et Gildan? Voici quelques recommandations d’analystes.