Bourse: Toronto et New York au rouge

Publié le 13/05/2016 à 10:04, mis à jour le 13/05/2016 à 16:49

Bourse: Toronto et New York au rouge

Publié le 13/05/2016 à 10:04, mis à jour le 13/05/2016 à 16:49

(Photo: Bloomberg)

New York a terminé en territoire négatif une séance hésitante tandis que Toronto s'est repliée après avoir connu un début de journée prometteur. 

Voici la principaux résultats boursiers à la clôture:

À Toronto, l'indice S&P/TSX a perdu 39,22 points, ou 0,28%, à 13 748,58 points.

À New York, le S&P 500 a reculé de 17,50 points, ou 0,85%, à 2 046,61 points.

Le Dow Jones a largué 185,18 points, ou de 1,05%, à 17 535,32 points.

Le Nasdaq s'est délesté de 19,65 points, ou de 0,41%, à 4 717,67 points.

À Toronto, après avoir atteint un sommet annuel, le titre de Québecor (Tor., QBR.B) le titre de Québecor s'est replié de 1,30%, à 35,64$. Jeudi, la société a fait état de résultats financiers supérieurs aux prévisions. La direction de Québecor a aussi laissé entendre que Pierre Karl Péladeau n'allait pas, à court terme, revenir à la tête de la société.

Parmi les titres en action ce vendredi, Power Corporation du Canada (Tor., POW,  -0,45%, à 28,89$ ) tenait son assemblée générale annuelle des actionnaires, tout comme Aimia (Tor., AIM, -0,24%, à 8,23$) et Chorus Aviation (Tor., CHR.B, -1,69%, à 6,38$). Les trois entreprises dévoileront aussi leurs résultats financiers du premier trimestre. 

Le conglomérat Onex (Tor., OCX, -4,78%, à 76,33$) a aussi dévoilé ses résultats financiers du premier trimestre, alors que distributeur de gaz naturel Valener (Tor., VNR, -0,98%, à 22,23$) a quant à lui présenté des résultats en baisse financiers au second trimestre.

 

Un marché déprimé

"On voit une lassitude s'installer", a commenté Chris Low, chez FTN Financial, et "depuis qu'on a touché le sommet de l'année le 20 avril, on a du mal à rester en hausse".

En début de matinée, les indices avaient tenté de monter, encouragés par de bonnes statistiques.

Les ventes de détail, considérées comme un révélateur clé de l'appétit de consommation des Américains, principal pilier de l'économie, ont affiché leur plus forte hausse en treize mois en avril, à raison de 1,3%.

Parallèlement les prix à la production ont rebondi, certes un peu moins qu'attendu (+0,2%). Puis le moral des ménages évalué par l'Université du Michigan est apparu en forte hausse en mai.

Mais cette série de bons chiffres, au lendemain de déclarations de responsables de la Réserve fédérale favorables à un resserrement monétaire, "donne de quoi réfléchir" selon M. Low.

Mace Blicksilver, chez Marblehead Asset Management, estimait aussi que les investisseurs modéraient leur enthousiasme devant les indicateurs, d'une part parce que la progression des ventes de détail profite plus au commerce en ligne qu'aux magasins, et "parce qu'on a toujours le souci que la Réserve fédérale puisse rehausser les taux d'intérêt" prochainement si elle estime l'économie en suffisamment bonne santé.

Enfin, les cours du pétrole sont restés en baisse toute la séance, pesant sur le secteur de l'énergie, tandis que de mauvaises performances parmi des distributeurs plombaient les valeurs liées à la consommation.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.