Bourse: Wall Street lestée par les craintes sur l'économie mondiale

Publié le 12/08/2019 à 11:05, mis à jour le 12/08/2019 à 16:59

Bourse: Wall Street lestée par les craintes sur l'économie mondiale

Publié le 12/08/2019 à 11:05, mis à jour le 12/08/2019 à 16:59

Des courtiers sur le plancher de la Bourse de New York.

(Photo: Getty images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en nette baisse lundi, fragilisée par les inquiétudes croissantes sur l'économie mondiale alors que la Chine fait désormais face à la guerre commerciale avec les Etats-Unis et à des tensions à Hong Kong.

Les indices

L'indice S&P/TSX de la Bourse de Toronto a reculé de 103 points, ou de 0,63%, à 16 237 points.

À New York, le S&P 500 a cédé 35 points, ou 1,23%, à 2 882 points.

Le Dow Jones a perdu 391 points, ou 1,49%, à 25 896 points.

Le Nasdaq a baissé de 95 points, ou de 1,2%, à 7 863 points.

Le contexte 

Après plusieurs séances chahutées la semaine dernière, ce nouveau plongeon «est causé par un regain d'incertitudes sur la situation en Chine, qui doit maintenant mener deux combats de front, la guerre commerciale avec les États-Unis et les protestations à Hong Kong», avance Adam Sarhan de 50 Park Investment. «Cela complique grandement la situation.»

Hong Kong est plongé depuis début juin dans sa plus grave crise politique depuis la rétrocession du territoire par Londres à la Chine en 1997.

Et l'aéroport de Hong Kong a pris lundi la décision rarissime d'annuler tous ses vols après que des milliers de manifestants pro-démocratie ont envahi le hall des arrivées, tandis que Pékin musclait son discours, disant voir dans leur mouvement «des signes de terrorisme».

«Le marché s'inquiète des possibles ramifications de difficultés chinoises sur l'économie mondiale», estime M. Sarhan. 

Reflet de ces inquiétudes, le taux de la dette à 10 ans des États-Unis s'est de nouveau effondré lundi, à 1,641% contre 1,745% vendredi soir, signe d'une forte demande pour cet actif considéré comme une valeur sûre.

Dans ce contexte, «plusieurs grandes banques ont modifié leurs anticipations (...) et ont révisé à la hausse le risque d'une récession d'ici l'élection présidentielle de 2020» aux États-Unis, souligne M. Sarhan. «Cela change vraiment la dynamique sur les marchés.»

Le revers du président libéral sortant Mauricio Macri à des élections primaires en Argentine a aussi retenu l'attention des investisseurs, la Bourse de la troisième économie d'Amérique latine s'effondrant de 37,01% à la clôture.

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

À surveiller : Dollarama, Air Canada et Walmart

Il y a 16 minutes | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Dollarama, Air Canada et Walmart? Voici quelques recommandations d’analystes.

10 choses à savoir mercredi

Avoir une auto nuit à votre santé. Ces logements flottants contre la pénurie? Comment relancer le Marathon de Montréal!

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

06:54 | LesAffaires.com et AFP

«La capacité de Wall Street à digérer l'avertissement d'Apple rassure.»