Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. Après une ouverture dans le rouge, la Bourse de New York a terminé en ordre dispersé lundi, alors que les taux obligataires, qui avaient atteint un plus haut en 16 ans en début de séance, se sont ensuite repliés.

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse lundi, tirée vers le bas par les reculs des secteurs de l’énergie et des métaux.

 

  Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX baisse de 68,90 points (-0,36%) à 19 046,74 points.

À New York, le S&P 500 chute 7,12 points (-0,17%) à 4217,04 points.

Le Nasdaq augmente de 34,52 points (+0,27%) à 13 018,33 points.

Le DOW descend de 190,87 points (-0,58%) à 32 936,41 points.

Le pétrole diminue de 2,03$US (-2,3%) à 86,05$US.

L’or baisse de 10,00$US (-0,5%) à 1984,40$US.

Le bitcoin monte de 2115$US (+7,12%) à 31 800,00$US.

 

Contexte

Depuis huit jours, les rendements obligataires ont accéléré leur course, face à des chiffres économiques américains meilleurs que prévu et face aux risques géopolitiques au Proche-Orient.

La semaine dernière, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine avait jugé l’inflation américaine toujours «trop élevée» et n’avait pas exclu un relèvement supplémentaire de ses taux directeurs, son principal outil pour lutter contre la hausse des prix.

Cette semaine, les investisseurs vont continuer à soupeser la force de l’économie américaine alors que la première estimation de la croissance du troisième trimestre est attendue pour jeudi.

La prévision très suivie, réalisée par l’antenne de la Réserve fédérale (Fed) d’Atlanta, mise sur une croissance annualisée de 5,4%. Les analystes du secteur privé eux parient sur une expansion de 4%, selon le consensus de Briefing, ce qui reste une très solide performance.

Au rang des indicateurs, le baromètre préféré de la Fed pour mesurer l’évolution des prix, l’indice d’inflation PCE, est aussi attendu vendredi.

Au niveau des annonces de résultats de sociétés, la semaine est une des plus intenses de la saison.

Le secteur technologique sera en vedette avec les publications trimestrielles mardi de Microsoft (MSFT, +0,81% à 329,32$US) et d’Alphabet (GOOGL, +0,66% à 136,50$US). Meta (META, +1,74% à 324,01$US) annoncera ses résultats mercredi, et vendredi ce sera le tour d’Intel (INTC, -3,06% à 33,85$US) et d’Amazon (AMZN, +1,11% à 126,56$US).

Entre temps, General Motors (GM, -1,48% à 29,22$US), General Electric (GE, +0,58% à 106,69$US), Kimberly Clark (KMB, -1,04% à 121,81$US), Coca-Cola (KO, -0,90% à 54,08$US) et 3M (MMM, -1,10% à 85,60$US) sont attendus dès mardi.

Après avoir annoncé racheter son compatriote Hess, producteur de gaz et de pétrole, pour 53 milliards de dollars américains, le groupe pétrolier Chevron (CVX) a perdu 3,69% à 160,68$US.

Hess Corporation (HES), dans le vert en début de séance, a finalement cédé 1,06% à 161,30$US.

Avec cette opération, Chevron met la main sur les positions de Hess dans le bloc pétrolier offshore de «Stabroek» au large de la Guyane, petit pays sud-américain qui dispose des plus grandes réserves mondiales de pétrole brut par habitant.

Cette méga-acquisition intervient moins de deux semaines après l’annonce du rachat de Pioneer par ExxonMobil (XOM, -1,47% à 109,45$US) pour 60G$US.

Ailleurs à la cote, la chaîne de pharmacies Walgreens (WBA) a gagné 3,29% à 21,96$US après une bonne note de JPMorgan.

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.