Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: Wall Street conclut en baisse

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: Wall Street conclut en baisse

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en baisse lundi, contrariée par la hausse des taux sur le marché obligataire qui fait le deuil d’un assouplissement monétaire de la part de la Fed dès mars.

Le principal indice boursier canadien a enregistré une perte de plus de 200 points dans une baisse généralisée.

 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché


Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a diminué de -213,20 points (-1,01%) à 20 871,89 points.

À New York, le S&P 500 a diminué de -15,80 points (-0,32%) à 4 942,81 points.

Le Nasdaq a descendu de -31,28 points (-0,20%) à 15 597,68 points.

Le DOW a lâché -274,30 points (-0,71%) à 38 380,12 points.

Le huard a clôturé en baisse de -0,004 $ US (-0,6056%) à 0,7386$ US.

Le pétrole a récolté +0,53$ US (+0,73%) à 72,81$ US.

L’or a diminué de -12,40$ US (-0,60%) à 2 041,30$ US.

Le bitcoin a descendu de -481,44$ US (-1,12%) à 42 361,21$ US.

 

Le contexte

Les actions ont été bridées par la montée des taux obligataires alors que les investisseurs abandonnent l’idée d’une décrue des taux de la Réserve fédérale (Fed) dès le mois de mars, comme ne l’a cessé de le répéter Jerome Powell.

Le président de la Fed a encore redit dimanche soir dans un entretien à l’émission 60 minutes de CBS, qu’une baisse des taux n’était pas pour tout de suite.

Les rendements sur les bons du Trésor à dix ans ont grimpé au-dessus de 4,16%, tout près de leur plus haut de l’année en séance, contre 4,02% vendredi.

Les marchés ont aussi digéré le rapport sur l’emploi publié vendredi, qui a indiqué que l’économie américaine avait créé quasiment deux fois plus d’emplois qu’attendu en janvier avec 353 000 embauches.

Vu le dynamisme de l’activité, confirmé par un indicateur du secteur des services, «désormais même une réduction des taux de la Fed en mai n’est pas gagnée», a souligné Karl Haeling de LBBW.

À la cote, Meta (META) a rendu 3,28% à 459,41$US après être grimpé en flèche vendredi (+20,32%) gonflant la capitalisation boursière du groupe de Mark Zuckerberg de plus de 200 milliards de dollars en une séance après de bons résultats pour Facebook, Instagram et Whatsapp.

Boeing a perdu de la voilure (BA, -1,31% à 206,63$US), l’avionneur faisant face à de nouveaux problèmes avec ses 737 MAX.

L’action McDonald’s a elle été sanctionnée (MCD, -3,73% à 285,97$US) après des résultats contrastés au quatrième trimestre. Son chiffre d’affaires à l’international a été affecté par la guerre au Proche-Orient après des appels au boycottage.

Boeing et McDonald’s font tous les deux partie du Dow Jones, ce qui pesait sur l’indice.

Et le marché a apprécié que le groupe de cosmétiques Estée Lauder (EL, +12,15% à 150,41$US) annonce la suppression de 3 000 postes, après des résultats en repli pour la période d’octobre à décembre, en raison d’un recul des ventes en Asie.

 


Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.