Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: Toronto clôture en hausse

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: Toronto clôture en hausse

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse, lundi, des gains dans la plupart de ses secteurs lui ayant permis de rester en territoire positif malgré le faible volume d’activité.

 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché

 

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a gagné 30,23 points (+0,15%) à 20 390,33 points.

À New York, le S&P 500, le Nasdaq et le DOW sont fermés aujourd’hui pour le jour férié en l’honneur de Martin Luther King Jr.

Le huard a diminué de 0,0008$ US (-0,1134%) à 0,7460$ US.

Le pétrole a reculé de 1,01$ US (-1,26%) à 78,85$ US.

L’or a baissé de 3,40$ US (-0,18%) à 1 918,30$ US.

Le bitcoin a haussé de 241,58$ US (+1,16%) à 21 145,66$ US.

 

Le contexte

Les marchés américains étaient fermés pour le congé de la journée de Martin Luther King Jr., ce qui a ralenti l’activité sur le TSX, a noté John Zechner, président et gestionnaire chez J Zechner Associates. Mais il y a beaucoup de nouvelles à venir cette semaine et la suivante, a-t-il souligné.

«On arrive au cœur de la saison des résultats», du moins aux États-Unis, a-t-il précisé, les grands acteurs de la technologie dévoilant leurs rapports financiers la semaine prochaine.

Les investisseurs ne rechercheront pas seulement les chiffres du plus récent trimestre, mais aussi les perspectives des entreprises pour l’année à venir, a estimé M. Zechner.

Entre-temps, le Canada doit dévoiler mardi des données sur l’inflation pour le mois de décembre, après que les États-Unis ont publié leurs propres chiffres la semaine dernière, montrant un léger refroidissement qui a été bien accueilli par les investisseurs. Plus tard dans la semaine, les États-Unis et le Canada verront tous deux de nouvelles données sur les ventes au détail, ce qui donnera une meilleure idée de la façon dont les consommateurs s’en sortent.

Jusqu’à présent, les données économiques publiées cette année ont montré des perspectives étonnamment positives, a noté M. Zechner.

Compte tenu du rythme et de l’ampleur des hausses de taux d’intérêt en 2022, «nous devrions être impressionnés par la résilience des données économiques jusqu’à présent», a-t-il affirmé.

L’inflation a ralenti, ce qui a probablement contribué à la petite reprise du marché observée en ce début d’année. Selon M. Zechner, il semble que les investisseurs sont un peu plus optimistes que ne l’ont été les messages de la banque centrale: «le marché n’achète pas, vraiment, ce que la Fed vend.»

Deux enquêtes de la Banque du Canada sur les perspectives des entreprises et les attentes des consommateurs, publiées lundi, ont montré que les entreprises s’attendaient à connaître certaines difficultés, alors que les consommateurs réduisent leurs dépenses en 2023.

La plupart des entreprises et des consommateurs s’attendent à une récession au cours des 12 prochains mois, selon ces enquêtes. Cependant, la plupart ne pensent pas qu’elle sera importante, conformément à ce que prévoient de nombreux économistes au Canada, en raison de la vigueur actuelle du marché du travail.