Bourse: «il y a eu peu d'avertissement sur résultats»

Publié le 19/07/2017 à 10:07, mis à jour le 19/07/2017 à 17:12

Bourse: «il y a eu peu d'avertissement sur résultats»

Publié le 19/07/2017 à 10:07, mis à jour le 19/07/2017 à 17:12

Wall Street a entraîné le Dow Jones, le Nasdaq et le S&P 500 à des sommets mercredi dans le sillage d'une nouvelle série de résultats d'entreprise et d'une progression des prix du pétrole.

Après des premiers résultats, en particulier de banques, «plutôt satisfaisants», «on saura vraiment dans deux semaines comment les entreprises américaines s'en sont sorties au deuxième trimestre», a relevé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors. «Mais je suis plutôt confiante dans le fait qu'elles atteindront leurs objectifs, voire qu'elles les dépasseront légèrement, puisqu'il y a eu peu d'avertissement sur résultats», a-t-elle noté.

Voici l'état de la situation (clôture)

S&P/TSX +0,63% à 15244 points
S&P 500 +0,54%
à 2473 points
Dow Jones +0,31% à 21640 points
Nasdaq +0,47% à 6385 points
Dollar canadien +0,64% à 0,7940$US
Once d'or -0,08% à 1240$US
Baril de pétrole WTI +1,49% à 47,09$US

«On est arrivés dans la saison des résultats du deuxième trimestre en pensant qu'elle serait un peu moins bonne qu'au premier trimestre», a rappelé pour sa part Art Hogan de Wunderlich Securities.

«Si on se fie aux résultats des sociétés qui ont jusqu'à présent publié leurs chiffres, la croissance des bénéfices s'affiche actuellement à 12% et celle des chiffres d'affaires à 6%. C'est bien meilleur que ce qu'on anticipait», a-t-il indiqué.

La banque d'affaires Morgan Stanley, qui publiait ses chiffres avant la séance mardi, a ainsi dépassé les attentes et fait mieux que ses concurrentes dans l'activité de courtage. Son titre a grimpé de 3,28% à 46,62 dollars.

Le groupe informatique IBM, qui a vu son chiffre d'affaires baisser pour le 21e trimestre de suite, a en revanche reculé de 4,20% à 147,53 dollars, freinant l'avancée du Dow Jones.

United Continental a chuté de 5,91% à 74,24 dollars après avoir annoncé des résultats supérieurs aux attentes. Mais le transporteur s'est montré prudent pour le 3e trimestre en prévoyant que le revenu par passager par siège disponible et par mile parcouru, indicateur de la rentabilité d'une compagnie, devrait soit augmenter soit diminuer de 1%.

La montée des cours du pétrole à son plus haut niveau en six semaines a aidé le marché: l'indice regroupant les valeurs de l'énergie au sein du S&P 500 a gagné 1,40%.

Le principal indicateur du jour a dépassé les attentes, les mises en chantier de logements rebondissant vivement en juin aux Etats-Unis pour s'établir à leur plus haut en quatre mois.

Alors que le Dow Jones a grimpé de 9,5% depuis le début de l'année, le Nasdaq de 18,6% et le S&P 500 de 10,5%, la forte avancée des indices n'est «pas inquiétante», selon Art Hogan.

«Si on montait en se basant uniquement sur des promesses de réformes fiscales, alors ce serait déroutant», a-t-il indiqué. «Mais on se repose actuellement sur une économie qui croit, lentement, et sur des résultats d'entreprises encourageants, et c'est tout à fait viable.»

Titres en actions

Délestée d'Ocean Hotels, Transat s'envole en Bourse. Transat A.T. (TRZ) a finalement décidé de vendre sa participation dans Ocean Hotels pour 190 millions $.

WSP: acquisition au Chili. Desjardins Marché des capitaux renouvelle une recommandation d'achat.

IBM: résultats décevants. Deutsche Bank Securities réitère une recommandation conserver.

Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, fait passer sa recommandation pour le titre de Saputo(SAP, 40,42$) de neutre à surperformance, tout en réitérant sa cible de 48$. L’analyste présente ses prévisions de résultats du premier trimestre(attendus le 1er août) et s’attend à ce qu’une reprise graduelle des prix du fromage alimente une bonne performance. Elle vise une hausse de 7% du bénéfice par action, à 0,47$US. La société possède par ailleurs la latitude financière pour réaliser une acquisition de 3,5 à 4G$, souligne Mme Nattel. Les Affaires publie en manchette cette semaine un grand portrait de Saputo. En voici un avant-goût.

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, présente ses prévisions de résultats du deuxième trimestre de TFI International(TFII, 27,75$), attendus le 27 juillet. L’analyste anticipe un bénéfice de 0,48$ par action, ce qui est inférieur à l’ensemble de ses homologues. L’analyste indique que les sociétés comparables à l’ancienne TransForce n’ont pas encore dévoilé leurs résultats, mais il se dit encouragé par le fait qu’il n’y ait pas eu d’avertissement de bénéfices moindres. M. Doerksen indique que le titre de TFI se négocie à 13,1 fois le bénéfice prévu pour 2017, comparativement à 21,7 fois en moyenne pour les sociétés comparables. Il réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 36$.

Kenric S. Tyghe, de Raymond James, présente ses prévisions de résultats du deuxième trimestre de l'épicier Loblaw(L, 71$), dont la publication est attendu le 26 juillet. L'analyste vise une croissance des ventes de 1,8% à 10,92G$ et s'attend à un bénéfice de 1,05$, ce qui est inférieur à la prévision moyenne de 1,10$ de l'ensemble des analystes. M. Tyghe réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 71$.

Le Canadien Pacifique(CP, 206,29$) dévoile ses résultats du deuxième trimestre. Les analystes anticipent un bénéfice de 2,73$ par action.

Au sud de la frontière, Morgan Stanley(MS, 45,50$US) a dégagé un bénéfice de 0,87$US par action à son deuxième trimestre, nettement mieux que les 0,76$US l'action anticipés par les analystes. Le titre avance de 0,80%.

International Business Machines (IBM, 149$US) perd 3% dans les négociations précédant l'ouverture officielle, après avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel en deçà des attentes des analystes, pénalisée par le ralentissement de la croissance de ses activités à forte marge, dont les services en nuage, et la faiblesse de la demande de services informatiques, souligne Reuters.

Plusieurs opérations de fusions-acquisitions ont marqué la séance.

Scripps Networks Interactive s'est envolé de 14,73% à 76,89 dollars et Discovery Communications de 4,34% à 27,18 dollars. Selon le Wall Street Journal, les deux groupes de médias ont engagé des discussions sur une possible fusion.

Le cigarettier Reynolds a avancé de 1,14% à 65,74 dollars après le feu vert de ses actionnaires à son rachat par British American Tobacco (BAT) pour près de 50 milliards de dollars.

Le groupe d'agroalimentaire McCormick, qui a acquis pour 4,2 milliards de dollars auprès de l'entreprise britannique Reckitt Benckiser plusieurs marques de sauces, a reculé de 5,22% à 92,07 dollars.

La société de biotechnologies Vertex Pharmaceuticals a bondi de 20,83% à 159,69 dollars après avoir fait part de résultats positifs dans les premières phases de tests d'un traitement contre le mucoviscidose.

Snap, maison mère de la plate-forme de partage de photos et vidéos Snapchat, est monté de 1,63% à 14,97 dollars. La chaîne NBC a lancé mercredi le premier bulletin d'information quotidien sur ce réseau social.

 


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street en zone de correction

Mis à jour à 16:53 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a chuté de plus de 10% depuis ses récents sommets historiques.

Titres en action: Banque TD, WSP, Google, AB InBev...

06:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les marchés se dirigent vers leur pire semaine depuis 2008

14:14 | AFP

Tokyo a donné le la avec une chute de plus de 2 % face aux menaces grandissantes que fait peser la crise sanitaire.