Bourse: Wall Street, optimiste sur les négociations É-U/Chine, évolue en hausse

Publié le 22/02/2019 à 10:05, mis à jour le 22/02/2019 à 17:07

Bourse: Wall Street, optimiste sur les négociations É-U/Chine, évolue en hausse

Publié le 22/02/2019 à 10:05, mis à jour le 22/02/2019 à 17:07

Des courtiers sur le plancher de la Bourse de New York.

(Photo: Getty)

REVUE DES MARCHÉS. Entraînée par d'apparentes avancées dans les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis, la Bourse de New York a terminé dans le vert vendredi, le Dow Jones enregistrant au passage sa plus longue série de hausses hebdomadaires de suite depuis 1995.


À la fermeture, à Toronto, l'indice S&P/TSX a grimpé de 12 points, ou de 0,08%, à 16 013 points.


Le dollar canadien a pris 0,74%, à 0,76 $US.


À New York, le S&P 500 gagnait 64 points, ou 0,17%, à 2 792 points.


Le Dow Jones avançait de 181 points, ou de 0,70%, à 26 031 points.


Le Nasdaq s'appréciait de 67 points, ou de 0,91%, à 7 527 points.


Le contexte


Soutenus depuis fin décembre par le ton plus accommodant de la Banque centrale américaine et par l’espoir d’un apaisement des tensions sino-américaines, les trois indices sont à leur plus haut niveau depuis novembre.


Vendredi, les acteurs du marché ont surtout réagi « à ce qui semble représenter des progrès significatifs vers la résolution du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine », a commenté Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management.


Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a notamment indiqué que les négociations qui se tiennent depuis le début de la semaine à Washington étaient prolongées jusqu’à dimanche tandis que Donald Trump a affirmé qu’il y avait de « très bonnes chances » de parvenir à un accord commercial.


Le président américain a aussi annoncé « une rencontre très bientôt » avec son homologue chinois Xi Jinping pour négocier les points les plus délicats du différend commercial entre les deux pays, « probablement en mars à Mar-a-Lago », sa résidence de Floride.


Il reste théoriquement une semaine avant l’expiration de la date butoir du 1er mars et la mise en oeuvre par Washington de nouveaux tarifs douaniers de 25 % sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés, actuellement taxés à 10 %. 


Mais pour les investisseurs, « la guerre commerciale avec la Chine est déjà finie », a estimé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services. 


Cette attitude optimiste est d’autant plus intéressante selon lui que dans le même temps se dessinent de nouvelles tensions avec l’Union européenne, qui prépare actuellement une liste d’entreprises américaines à viser si les Américains décidaient de taxer les voitures allemandes.


Toutefois, a estimé M. Skrainka, « les différends entre les États-Unis et l’Union européenne sont moins importants par leur nature et ils ne devraient pas constituer un frein significatif à la croissance mondiale ».


Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt sur la dette à dix ans reculait à 2,654 %, contre 2,691 % jeudi à la clôture, et celui sur la dette à 30 ans à 3,016 %, contre 3,050 % la veille.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Dollarama, Stella-Jones et IPL

Que faire avec les titres de Dollarama, Stella-Jones et IPL?

La Bourse de Sao Paulo dépasse les 100 000 points, une première

Mis à jour le 18/03/2019 | AFP

Les réformes ultralibérales promises par le nouveau gouvernement encouragent la place boursière.

À la une

L'accès à la propriété: la cadrature du cercle

Il y a 49 minutes | Daniel Germain

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: Options d'achat - augmentation d'impôt pour les hauts dirigeants

Il y a 38 minutes | Stéphane Rolland

BUDGET FÉDÉRAL. Les employés des entreprises en démarrage sont exemptés pour préserver cet outil de rétention.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Il y a 41 minutes | La Presse Canadienne

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.