Bourse: d'autres records fracassés à Wall Street

Publié le 12/07/2019 à 10:13, mis à jour le 12/07/2019 à 16:45

Bourse: d'autres records fracassés à Wall Street

Publié le 12/07/2019 à 10:13, mis à jour le 12/07/2019 à 16:45

Des courtiers sur le plancher de la Bourse de New York.

(Photo: Getty images)

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les indices Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 ont fini à des niveaux inédits vendredi, enivrés par la perspective de voir les taux baisser en fin de mois après des propos cette semaine du patron de la Banque centrale américaine.

Les indices

À Toronto, l'indice S&P/TSX a terminé la journée sur un recul de 39 points, ou de 0,24%, à 16 488 points.

À New York, le S&P 500 a gagné 13 points, ou 0,46%, à 3 013 points.

Le Dow Jones a grimpé de 243 points, ou de 0,9%, à 27 332 points.

Le Nasdaq a progressé de 48 points, ou de 0,59%, à 8 244 points.

Le contexte

«L'optimisme est toujours vivace concernant les baisses de taux et il a semblé qu'un certain espoir s'est matérialisé sur les marchés au sujet de la saison des résultats qui s'ouvre», a affirmé Jack Ablin de Cresset Wealth Advisors. 

Après quelques résultats trimestriels cette semaine, les investisseurs rentreront dans le vif du sujet la semaine prochaine avec notamment les comptes de grandes banques américaines telles que JPMorgan Chase (+1,05%), Goldman Sachs (+1,23%) et Wells Fargo (+0,47%).

Mais vendredi, c'est encore la politique monétaire qui a électrisé la Bourse, comme depuis plusieurs séances. 

Les indices ont profité en deuxième partie de semaine des deux interventions du président de la Banque centrale américaine (Fed) devant le Congrès, mercredi et jeudi.

À trois semaines d'une réunion de l'institution américaine, les acteurs du marché se sont accordés à dire que les mots de Jerome Powell, savamment choisis comme souvent chez un banquier central, ont réuni tous les ingrédients pour une annonce de baisse de taux imminente.

M. Powell a pointé «les inquiétudes sur la faiblesse de la croissance mondiale» et «les incertitudes autour des tensions commerciales» qui peuvent «avoir un impact sur l'économie américaine».

Les baisses de taux d'intérêt permettent aux différents acteurs de l'économie, ménages, entreprises et investisseurs, de disposer de capitaux plus facilement. Grâce à la politique de taux bas depuis l'après-crise, le marché boursier a été l'un des principaux bénéficiaires de l'abondance de capitaux.

«L'appétit des investisseurs pour les taux bas est insatiable. La question est désormais de savoir si la saison des résultats prendra durablement le relais ou non», a analysé Jack Ablin. 

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à dix ans se stabilisait, à 2,113% contre 2,111% la veille à la clôture.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

20/07/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.