Bourse: Wall Street et Toronto baissent, Lululemon grimpe

Publié le 26/03/2015 à 06:55, mis à jour le 26/03/2015 à 16:55

Bourse: Wall Street et Toronto baissent, Lululemon grimpe

Publié le 26/03/2015 à 06:55, mis à jour le 26/03/2015 à 16:55

Wall Street s'est tassée jeudi, à l'issue d'une séance au cours de laquelle les investisseurs n'ont pas pu rebondir sur la forte baisse de la veille, faute de grande actualité économique. En revanche, la Bourse de Toronto a laissé aller ses gains initiaux en dépit de la hausse marquée des prix du pétrole. 

À Toronto, le S&P/TSX a terminé la séance sur une baisse de 59,57 points, ou 0,4%, à 14 869,8 points.

Le prix du baril de pétrole pour livraison en mai a pris 2,22 dollars, soit une progression de 4,5%, pour s'établir à 51,43 dollars à la clôture sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au plus haut depuis plus de trois semaines. 

L'intervention de l'Arabie Saoudite au Yémen, à la tête d'une coalition militaire destinée à contrer l'avancée de rebelles chiites qui pourraient menacer une des grandes routes maritimes du commerce mondial, a déclenché un mouvement d'achat à New York comme à Londres.

À Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a également bondi, de 2,71 dollars à 59,19 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Malgré tout, le secteur de l'énergie à la Bourse de Toronto a reculé de 0,24% aujourd'hui.

À New York, l'indice élargi S&P 500, sur lequel se basent de nombreux investisseurs, a abandonné 0,24%, soit 4,90 points, à 2 056,15 points

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones, qui avait reculé de plus de 1,5% la veille, a perdu 40,31 points, ou 0,23%, à 17 678,23 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 13,16 points, ou 0,27%, à 4 863,36 points, au lendemain d'une baisse de près de 2,5%. 

Parmi les titres en action jeudi, Dollarama (Tor., DOL) poursuit son ascension, après avoir dévoilé des résultats supérieurs aux prévisions et une hausse de son dividende. Le titre a gagné 1,4% à 69,05$. 

Lululemon (Nasdaq, LULU) a grimpé de 4,93% à 63,96$US, après que le détaillant de vêtements de yoga a dévoilé un bénéfice de 0,78$US l’action, supérieur à la prévision moyenne des analystes de 0,73$US.

Le manufacturier lavallois Savaria (Tor., SIS) devrait également présenter ses résultats trimestriels ce jeudi.

Absence de tendance

Revenue sous le niveau auquel elle avait commencé l'année, Wall Street a eu du mal à dégager une tendance pendant toute la séance, le Dow Jones passant parfois dans le vert sans parvenir à concrétiser une hausse. 

«La séance a été plutôt incertaine», a souligné Bill Lynch, de Hinsdale Associates. «On est entrés dans une période où il n'y a pas beaucoup d'actualité pour les marchés, que ce soit sur le plan macroéconomique ou les résultats d'entreprises, et face à ce vide, de nombreux investisseurs s'inquiètent de l'avenir.» 

«La saison des résultats du premier trimestre est dans deux semaines et demie, et le marché se demande ce qu'ils vont donner, étant donné le récent renforcement du dollar», dont le haut niveau pénalise les exportateurs et les multinationales, a-t-il précisé. 

Faute d'actualité économique, à part une baisse plus forte que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis, «le marché se préoccupe de la géopolitique, en particulier au Yémen», a rapporté David Levy, de Kenjol Capital Management.

Des avions de la coalition menée par l'Arabie saoudite ont lancé de nouvelles frappes jeudi soir au Yémen contre les rebelles chiites que l'Iran, qui a dénoncé une intervention «dangereuse».

«L'actualité yéménite ajoute surtout de l'huile sur le feu (...) pour un marché déjà préoccupé par la valorisation (élevée) des actions, craintif face une éventuelle hausse des taux» de la Réserve fédérale (Fed), qui les maintient actuellement proches de zéro, a résumé Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Il citait plus particulièrement comme facteurs de baisse jeudi des rééquilibrages de portefeuilles, à l'approche de la fin du trimestre, et la chute du titre de Sandisk, spécialiste des produits informatiques à base de mémoire flash, qui a révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires. 

Le marché obligataire reculait nettement. En fin d'après-midi, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,001% contre 1,925% mercredi soir, et celui à 30 ans à 2,586% contre 2,456% précédemment.

À la une

Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

14/05/2021 |

ANALYSE. La victoire des indépendantistes le 6 mai et le Brexit favorisent une victoire du «oui» lors d'un référendum.

Charl-Pol: loin des grosses mains de Jos Tremblay

14/05/2021 | Emmanuel Martinez

L’entreprise Charl-Pol, de Saguenay, a cent ans.

CPQ: la pandémie n'a pas gommé la pénurie de main-d'oeuvre

Mis à jour le 12/04/2021 | Catherine Charron

L'immigration est la solution que souhaitent privilégier les entreprises sondées.