Bourse: modeste repli à Toronto et New York, les épiciers bondissent

Publié le 16/11/2016 à 10:23, mis à jour le 16/11/2016 à 16:37

Bourse: modeste repli à Toronto et New York, les épiciers bondissent

Publié le 16/11/2016 à 10:23, mis à jour le 16/11/2016 à 16:37

(Photo: Getty)

Wall Street a marqué le pas mercredi, les investisseurs rééquilibrant leurs portefeuilles après la forte hausse consécutive à l'élection de Donald Trump.

À Toronto, l'indice S&P/TSX recule de 23 points ou 0,16% à 14 733 points.

À New York, le S&P 500 perd 3 points ou 0,16% à 2 176 points.

Le Dow Jones cède 55 points ou 0,29% à 18 868 points.

Le Nasdaq monte de 19 points ou 0,36% à 5 294 points..

Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, perd 1,09% à 46,44$US.

À Toronto, le secteur des matériaux affiche la pirte perte, soit 1,5%. Celui des titres de consommation essentielle avance le plus, soit 1,52%, grâce à Loblaw et à Metro, qui prennent tous deux 3%.

Parmi les titres en action, Metro (Tor., MRU) gagne 3% après avoir dévoilé un bénéfice par action en hausse de 15,4% à son quatrième trimestre, à 0,60$. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 0,56$ par action. Les recettes de Metro ont quant à elle progressé de 3,4% à 2,93G$, grâce à une augmentation de ventes comparables de 3,7%. Lisez l'analyse de Dominique Beauchamp: Metro: l'épicier-métronome défie encore les attentes.

Loblaw (Tor. L) bondit de 3% tandis que son bénéfice net ajusté par action a progressé de 28,6% à 1,26$ l’action à son troisième trimestre. C’est nettement mieux que ce à quoi s’attendaient les analystes, qui visaient en moyenne un profit de 1,12$ par action. Les ventes comparables des magasins d’alimentation ont augmenté de 1,14%, tandis que celles des pharmacies ont progressé de 2,8%.

Derek Dley, de Canaccord Genuity, présente ses prévisions pour les résultats du deuxième trimestre d’Alimentation Couche-Tard (Tor., ATD.B), attendus le 22 novembre. M. Dley vise un bénéfice de 0,62$US par action, supérieur à celui de 0,59$US visé en moyenne part l’ensemble des analystes. Les ventes comparables, un indicateur très suivi par les analystes, devraient avoir progressé de 2,5% tant au Canada qu’aux États-Unis, selon lui. La marge bénéficiaire à la pompe devrait toutefois avoir été inférieure à la moyenne historique de 25,7 cents US de l’entreprise. Il réitère sa recommandation d’achat pour le titre et sa cible de 78$. L'action avance de 0,14%.

Parmi les nouveaux hauts, soulignons que TransForce(Tor., TFI) se hisse à un plus haut en 52 semaines.

Christian Buss, de Credit Suisse, abaisse sa recommandation pour le titre du détaillant lululemon Athletica (Nasdaq, LULU) de surperformance à neutre, car une analyse interne réalisée par sa firme montre une réduction accrue des prix des produits vendus, particulièrement dans les hauts féminins. Sa cible passe ainsi de 76$US à 53$US. Le titre cède 0,9% à 56,30$US.

Au sud de la frontière, le titre du détaillant Target ( NY., TGT) bondit de 7,6%, après avoir dévoilé des résultats supérieurs aux attentes à son troisième trimestre. La société a réalisé un bénéfice de 1,04$US par action excluant certains éléments, ce qui est supérieur à la prévision de 0,83$US de l'ensemble des analystes.

L'action du propriétaire de Rona, Lowe's(NY., LOW) a dévoilé un bénéfice nettement inférieur aux attentes à son troisième trimestre. Le bénéfice par action de 0,88$US était loin de la cible moyenne de 0,96$US l'action des analystes. L'action perd 2,9% et est entré en mode correction puisqu'il a perdu près de 20% depuis son sommet de juillet dernier.

Le moment de faire une pause

«Il y a une sorte de rééquilibrage et certaines des actions qui sont vendues font partie du Dow Jones. C'est pourquoi le Dow Jones est autant à la traîne du Nasdaq», a expliqué Michael James de Wedbush Securities.

Ainsi, les grandes banques JPMorgan et Goldman Sachs, toutes deux membres de l'indice vedette de Wall Street, ont nettement reculé, respectivement de 2,47% à 77,40 dollars et de 2,33% à 206,26 dollars.

«Les valeurs financières avaient été les grandes gagnantes de l'élection la semaine dernière. Je pense que la hausse a été un peu exagérée et que les investisseurs encaissent leurs gains», a expliqué Bill Lynch de Hinsdale Associates.

Le secteur avait profité de l'espoir de voir les réglementations le concernant allégées par Donald Trump et surtout par la remontée des taux d'intérêts sur le marché obligataire.

À ce sujet après avoir beaucoup monté depuis les résultats de l'élection, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,210% en fin d'après-midi, contre 2,228% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,917% contre 2,966% précédemment. 

Le marché obligataire, dont les investisseurs avaient retiré une partie de leurs capitaux pour les placer sur les marchés d'actions, remontait donc un peu.

À la Bourse, les investisseurs sont revenus mercredi vers les titres phares du secteur technologique, faisant progresser le Nasdaq. Ils avaient été délaissés dans la période de forte hausse de Wall Street.

Ainsi Amazon a pris 0,39% à 746,13 dollars, Apple 2,74% à 110,04 dollars ou Alphabet, la maison-mère de Google 0,79% à 764,48 dollars.

Plus généralement, «une poursuite du mouvement (de hausse) de la semaine dernière, particulièrement pour le secteur financier et celui des infrastructures, nécessite un peu plus de conviction et de détails de la part de l'équipe de transition de M. Trump», a jugé Michael James de Wedbush Securities.

Dans ce contexte, les investisseurs ont semblé faire peu de cas d'indicateurs américains ressortant un peu en dessous des attentes des analystes.

À la une

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Les nouvelles du marché du vendredi 14 juin

Mis à jour il y a 20 minutes | Refinitiv

Le plan de rémunération du DG de Tesla, Musk, reçoit le soutien de 77% des votes lors de la réunion des investisseurs.

À surveiller: Tesla, AtkinsRéalis et Alithya

Que faire avec les titres Tesla, AtkinsRéalis et Alithya? Voici des recommandations d’analystes.