Bourse: les marchés terminent le mois d'octobre dans le calme

Publié le 31/10/2018 à 10:14, mis à jour le 31/10/2018 à 16:39

Bourse: les marchés terminent le mois d'octobre dans le calme

Publié le 31/10/2018 à 10:14, mis à jour le 31/10/2018 à 16:39

(Photo: Getty)

REVUE DES MARCHÉ. La Bourse de New York a terminé un mois d'octobre particulièrement chahuté sur une note positive mercredi, poursuisant son rebond à la faveur de résultats d'entreprises et d'indicateurs encourageants sur l'économie des Etats-Unis.

Le S&P/TSX de Toronto a pris 0,89 % à 15 027,28 points, dopés par Aurora Cannabis, Aphria et Bombardier.

L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,97 % pour terminer à 25 115,76 points. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s’est apprécié de 2,01 % pour clôturer à 7 305,90 points. 

L’indice élargi S&P 500 a pris 1,08 % à 2 711,68 points.

« Après un mois d’octobre assez effrayant, on finit les deux derniers jours sur une petite douceur », a commenté Brian Battle, de Performance Trust Capital Partners. Mais ce rebond « est à la mesure des pertes qu’on a encaissées plus tôt dans le mois. »

Même en prenant en compte l’embellie des deux derniers jours, les indices restent en effet en forte baisse sur le mois : le Nasdaq finit sur une perte mensuelle de 9,2 %, sa pire dégringolade mensuelle depuis 2008, tandis que le S&P 500 (-6,9 %)  subit son plus fort repli mensuel depuis 2011 et le Dow Jones (-5,1 %) depuis début 2016. Le S&P/TSX a vécu sa pire performance mensuelle depuis septembre 2011.

« Les marchés restent empreints de prudence, mais après avoir subi de forts mouvements baissiers, les investisseurs commencent à entrevoir une éclaircie », a estimé Nate Thooft de Manuflie Asset Management. 

« Le fait est que les économies mondiales, en particulier aux États-Unis, restent en forme et que la saison des résultats est encourageante », a-t-il relevé. 

Les chiffres trimestriels de Facebook (+3,81 %) et General Motors (+9,09 %) ont été particulièrement bien accueillis mercredi. 

Un indicateur de bonne tenue sur l’emploi a aussi alimenté l’optimisme du marché : le secteur privé aux États-Unis a embauché plus que prévu par les analystes en octobre, selon les données de l’enquête mensuelle d’ADP. De bon augure avant la publication du rapport officiel mensuel attendu vendredi. 

Le sursaut de Wall Street est aussi tiré mercredi par les vedettes de la technologie, dont la piètre performance avait plombé la tendance ces dernières semaines. Netflix est ainsi monté de 5,59 % et Amazon de 4,42 %.

Si les brusques revirements du marché ne traduisent pas forcément des changements fondamentaux sur la santé de l’économie, « octobre a permis de remettre un peu les pendules à l’heure et de se concentrer sur la valorisation réelle des entreprises », selon Brian Battle. Avec la saison des résultats, « on a pu entendre de la bouche même des dirigeants de sociétés comment ils envisageaient l’avenir », a-t-il ajouté. 

Les échanges devraient toutefois rester selon lui indécis jusqu’aux élections législatives du 6 novembre aux États-Unis. 

Depuis l’arrivée du président républicain Donald Trump, « on a eu de grandes réformes abaissant les impôts et diminuant les réglementations, deux éléments dont le marché a bien profité », a-t-il souligné. Les investisseurs s’interrogent selon lui sur l’avenir de ces réformes si la Chambre des représentants devait passer sous contrôle démocrate.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.