Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Publié le 05/12/2023 à 16:51, mis à jour le 05/12/2023 à 17:23

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Publié le 05/12/2023 à 16:51, mis à jour le 05/12/2023 à 17:23

(Illustration: Camille Charbonneau)

«Après des gains très, très importants en novembre, nous voyons, sans surprise, les marchés d'actions faire une pause», a souligné Angelo Kourkafas, stratège en placement chez Edward Jones.

Mardi, les rendements des obligations gouvernementales à long terme ont continué à baisser, ce qui a soutenu certains segments de croissance des marchés boursiers, comme la technologie, a-t-il analysé.

«Nous continuons à observer des progrès en matière d'inflation, tant au Canada qu'aux États-Unis, et nous observons des signes de ralentissement progressif sur les marchés du travail», a-t-il ajouté.

De nouvelles données ont montré mardi que les postes vacants aux États-Unis avaient atteint leur plus bas niveau depuis mars 2021, ce qui est un signe positif dans la lutte contre l'inflation, a dit Angelo Kourkafas. 

Aux États-Unis, «l'accent est mis cette semaine sur l'état du marché du travail», avec plus de données à venir plus tard dans la semaine.

Les signes actuels d'un ralentissement progressif de l'emploi sont compatibles avec les espoirs d'un atterrissage en douceur, a-t-il déclaré.

«Les marchés ont été très prompts à anticiper des réductions de taux en début d'année», a noté Angelo Kourkafas, mais il s'attend à ce qu'il y ait des tensions entre les attentes du marché et les banques centrales, qui ne veulent pas crier victoire prématurément sur l'inflation.

Par ailleurs, un autre rapport a fait état d'une croissance continue dans le secteur des services aux États-Unis, où la vigueur a contrebalancé la faiblesse de l'économie manufacturière. 

Au Canada, tous les regards seront tournés vers la dernière décision de taux directeur de l'année de la Banque du Canada, mercredi. On s'attend à ce que la banque ne modifie pas son taux d'intérêt, a affirmé Angelo Kourkafas.

«Il est probable qu'elle commence à reconnaître que l'inflation évolue dans la bonne direction et que l'économie perd un peu de son élan», a-t-il conclu.

 

Voici les gagnants et les perdants du 5 décembre 2023: 

L’indice S&P/TSX du TSE Prix Changement en dollars canadien Changement en %
Gagnants
   

Dominion Lending Centres (DLCG)

2,94 0,37 14,397
Allied Gold (AAUC) 3,90 0,40 11,429
Bitfarms (BITF) 2,66 0,26 10,833
Perdants      
Tilray Brands (TLRY) 2,52 0,24 8,696

Largo (LGO)

2,80 -0,24
-7,895

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 février

Mis à jour à 17:46 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour à 17:56 | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.