Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Publié le 29/11/2023 à 16:35, mis à jour le 29/11/2023 à 17:35

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Publié le 29/11/2023 à 16:35, mis à jour le 29/11/2023 à 17:35

(Illustration: Camille Charbonneau)

Les marchés américains ont démarré dans le vert grâce à une atténuation des rendements obligataires, a expliqué Greg Taylor, directeur des investissements chez Purpose Investments, même si les modestes gains se sont quelque peu estompés dans l'après-midi. 

Les rendements ont diminué à mesure que les responsables de la Réserve fédérale américaine ont fait de plus en plus de commentaires indiquant que la banque centrale était en pause, a souligné Greg Taylor.

«Il semble que les attentes des banques centrales se soient désormais déplacées du moment de la prochaine hausse vers le moment de la prochaine réduction», a-t-il déclaré.

Ce fut un mois important pour les marchés, donc des prises de bénéfices sont à prévoir, selon Greg Taylor, alors que novembre s'approche d'une clôture beaucoup plus positive qu'octobre.

«Il faudra beaucoup de bonnes nouvelles pour que le montant atteigne un niveau bien plus élevé que cela, a-t-il indiqué. Nous attendons en quelque sorte un catalyseur et avons probablement besoin de plus de temps plus que toute autre chose.»

L'économie américaine a connu une croissance annuelle de 5,2% entre juillet et septembre, a annoncé mercredi le gouvernement, en hausse par rapport à une estimation précédente de 4,9%. Les dépenses de consommation ont également augmenté de 3,6% au cours de cette période. 

Aux États-Unis, une bonne nouvelle économique reste une mauvaise nouvelle en raison de la crainte persistante que la banque centrale ne relève à nouveau les taux d'intérêt, a dit Greg Taylor. Ce n'est pas le cas au Canada, où le PIB du troisième trimestre — dont la publication est prévue jeudi — devrait être négatif pour le deuxième trimestre consécutif.

«Il y a définitivement eu une séparation entre le Canada et les États-Unis, a affirmé Greg Taylor. On a l'impression que le Canada est au bord de la récession et que les États-Unis semblent plutôt enclins à un atterrissage en douceur, ou à retarder davantage le processus.»

Cela s'explique en grande partie par le fait que le consommateur canadien est beaucoup plus sensible aux hausses de taux en raison des différences entre les marchés hypothécaire et immobilier, a-t-il expliqué. 

Alors que les investisseurs semblent toujours s'attendre à ce que les banques centrales des deux côtés de la frontière commencent à réduire leurs taux au deuxième trimestre de l'année prochaine, Greg Taylor pense que ces attentes finiront par diverger.

«Si les données aux États-Unis restent plus solides, alors je pense que cela va commencer à se diviser.»

 

Voici les gagnants et les perdants du 29 novembre 2023: 

L’indice S&P/TSX du TSE Prix Changement en dollars canadien Changement en %
Gagnants
   

Platinum Group Metals (PTM)

1,62 0,22
15,714
TeraGo (TGO) 1,74 0,23 15,232
Bitfarms (BITF)  2,05                     0,24         13,26
Perdants      

First Quantum Minerals (FM)

11,36 -1,28
-10,127
Optiva (OPT)  3,88                     -0,40         -9,346
Global Atomic (GLO)  2,29                     -0,18         -7,287

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 février

Mis à jour à 17:46 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour à 17:56 | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.