Bourse: les gagnants et les perdants du 11 avril

Publié le 11/04/2024 à 18:22, mis à jour le 11/04/2024 à 18:48

Bourse: les gagnants et les perdants du 11 avril

Publié le 11/04/2024 à 18:22, mis à jour le 11/04/2024 à 18:48

(Illustration: Camille Charbonneau)

Toronto — Le principal indice boursier canadien a clôturé à la baisse jeudi, entraîné par la faiblesse des valeurs énergétiques et industrielles.

Pour leur part, les marchés américains étaient mitigés, mais largement positifs alors que les valeurs technologiques ont connu une hausse.

Le S&P 500 et le Nasdaq ont progressé de manière nettement différente de mercredi, lorsque les marchés ont chuté après un rapport sur l’inflation à la consommation aux États-Unis plus élevée que prévu.

«La journée d’hier a été assez charnière en ce qui concerne les mouvements du marché», estime Michael Greenberg, vice-président principal et gestionnaire de portefeuille chez Franklin Templeton Investment Solutions.

Les investisseurs ont réévalué leurs attentes quant à savoir si la Réserve fédérale américaine allait réduire ses taux d’intérêt cette année et dans quelle mesure.

Jeudi, un rapport sur l’inflation des ventes en gros a contribué à apaiser certaines inquiétudes des investisseurs.

Le rapport sur l’inflation des ventes en gros ne change rien au fait que l’inflation a été plus élevée et plus persistante aux États-Unis, mentionne M. Greenberg, «mais il l’a au moins atténué un peu».

«La baisse de l’inflation vers l’objectif de la Fed ne sera jamais linéaire, ajoute-t-il. Et cela pourrait prendre un peu plus de temps que prévu, surtout si l’on considère les attentes du début de l’année.»

La Banque du Canada, quant à elle, pourrait réduire ses taux d’intérêt dès juin, même si les marchés ont pratiquement effacé tout espoir que la Fed fasse de même.

La banque centrale canadienne a maintenu son taux à 5%, mercredi, mais avec des données économiques plus faibles que celles de son voisin du Sud, la divergence entre les politiques des deux banques centrales commence à se manifester.

À l’approche de la saison des résultats, il sera intéressant de voir si les entreprises répondent, voire dépassent, les attentes, qui ont augmenté dans un contexte de bonnes performances du marché et d’optimisme à l’égard de l’intelligence artificielle, avance M. Greenberg.

«Ce sera quelque chose à surveiller, en particulier pour certains de ces noms technologiques», mentionne-t-il.

 

– Avec l’Associated Press

Rosa Saba, La Presse Canadienne

 

Voici les gagnants et les perdants du 11 avril 2024:

L’indice S&P/TSX du TSE
Prix Variation ($ CAN) Variation (%)
Gagnants
   
International Tower Hill Mines (ITH)
1,08
0,10
10,204
Cipher Pharmaceuticals (CPH)
9,08 0,73
8,743
Perdants      

NioCorp Developments (NB)

4,40

-0,55

-11,111
Canopy Growth (WEED)
11,14
-1,30
-10,45
Canadian Tire Corporation (CTC)
230,25
-18,53
-7,448

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

À surveiller: Innergex, Nvidia et Bombardier

Que faire avec les titres d'Innergex, Nvidia et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: «Nvidia est le nouveau roi de Wall Street»

Mis à jour à 12:42 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les télécommunications et les services publics pesaient sur le TSX jeudi.

OPINION Les nouvelles du marché du jeudi 23 mai
Mis à jour à 08:35 | Refinitiv
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 23 mai
Mis à jour à 07:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 22 mai
Mis à jour le 22/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.