Bourse: les gagnants et les perdants du 1er avril

Publié le 01/04/2024 à 17:56, mis à jour le 01/04/2024 à 18:32

Bourse: les gagnants et les perdants du 1er avril

Publié le 01/04/2024 à 17:56, mis à jour le 01/04/2024 à 18:32

(Illustration: Camille Charbonneau)

Le principal indice boursier du Canada a légèrement augmenté pour atteindre un nouveau record de clôture lundi, aidé par la hausse des prix des matières premières qui a stimulé les secteurs de l’énergie et des mines.

D’un point de vue canadien, la forte exposition du TSX aux actions énergétiques et minières signifie que l’indice a été stimulé par l’envol lundi des prix des matières premières, a indiqué Stephen Duench, vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Placements AGF.

L’or a atteint un sommet intra-journalier historique de 2262,19$ lors de la séance de lundi, tandis que le pétrole brut est en tendance à la hausse depuis la fin janvier. L’indice plafonné de l’énergie S&P/TSX a gagné 1,18% durant la journée, tandis que l’indice des matériaux (composé d’actions minières) a gagné 1,51%.

«Ce que nous observons aujourd’hui est une extension de ce à quoi nous avons assisté en mars, où une grande partie du secteur des matières premières se porte bien mieux ces dernières semaines», a souligné M. Duench.

«Nous avons constaté une performance positive des matières premières au cours des dernières semaines, et cela profite vraiment à notre marché intérieur, le Canada, pour des raisons évidentes, comme l’exposition sectorielle», a-t-il ajouté.

Les matières premières progressent à mesure que les investisseurs sont de plus en plus convaincus que l’économie est résiliente, tandis que l’inflation est plus modérée qu’elle ne l’était à son sommet il y a deux ans.

À Wall Street et à Bay Street, l’espoir est que l’économie reste suffisamment forte pour faire grimper les bénéfices des entreprises, mais pas au point que les banques centrales — en particulier la Réserve fédérale américaine — doivent maintenir les taux d’intérêt plus élevés plus longtemps pour la contenir.

«Au cours des dernières semaines, les matières premières se sont mieux comportées, et le TSX s’est bien mieux comporté en mars, a déclaré M. Duench. Alors que nous commençons à être en mesure d’évoquer un potentiel scénario de “Boucles d’or” ou d’atterrissage en douceur, ces tendances pourraient certainement se poursuivre — et nous le constatons aujourd’hui.»

Au sud de la frontière, cependant, une note d’incertitude est entrée dans l’équation avec la publication d’un rapport étonnamment solide sur le secteur manufacturier américain qui a semé le doute sur l’ampleur de la baisse des taux d’intérêt cette année.

Le rapport de l’Institute for Supply Management a montré que le secteur manufacturier américain a renoué de manière inattendue avec la croissance le mois dernier, mettant ainsi fin à une série de 16 mois de contraction. Après la publication des données manufacturières, les courtiers de Wall Street ont brièvement réduit leurs attentes sur la première baisse des taux prévue dès juin.

Mais M. Duench a déclaré que juin n’avait jamais été gagné d’avance et a ajouté que si la Fed ne réduisait pas ses taux à ce moment, elle pourrait tout de même le faire en juillet.

«Je pense que les investisseurs jouent vraiment au yo-yo en ce qui concerne leurs attentes quant à savoir si la baisse aura lieu en juin ou en juillet, a-t-il indiqué. Est-ce un problème si important s’ils ne réduisent pas en juin et s’ils retardent jusqu’en juillet? Cela va vraiment être la principale question à mesure que nous progressons dans le deuxième trimestre.»

Il a ajouté que les marchés pourraient avoir une meilleure idée de l’état d’esprit des banques centrales plus tard cette semaine, lorsque plusieurs rapports économiques importants devraient être publiés, y compris le rapport attendu vendredi sur les chiffres de l’emploi aux États-Unis.

 

Amanda Stephenson, La Presse Canadienne

 

Voici les gagnants et les perdants du 01 avril 2024:

L’indice S&P/TSX du TSE
Prix Variation ($ CAN) Variation (%)
Gagnants
   
Avino Silver & Gold Mines (ASM) 
1,02
0,18
21,429
Ballard Power Systems (BLDP) 
4,45
0,68
18,037
Platinum Group Metals (PTM)
1,81
0,24
15,287
Perdants      

Canopy Growth (WEED) 

10,20

-1,46

-12,521
Cipher Pharmaceuticals (CPH)
8,11
-0,79
-8,876

Source Energy Services (SHLE)

12,80
-1,04
-7,514

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 24 avril

Mis à jour le 24/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Plan de réduction des GES de BCE, Telus et Rogers: où en sont-ils?

24/04/2024 | Mathieu Blais

EXPERT INVITÉ. BCE, Telus et Rogers ont émis des cibles de réduction différentes pour 2030.

OPINION Bourse: Wall Street en ordre dispersé, dans un marché sélectif et prudent
Mis à jour le 24/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 24 avril
Mis à jour le 24/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché du mercredi 24 avril
Mis à jour le 24/04/2024 | Refinitiv

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

24/04/2024 | Emmanuel Martinez

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.