Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: les gagnants et les perdants du 24 mai

LesAffaires.com et La Presse Canadienne|24 mai 2024

Bourse: les gagnants et les perdants du 24 mai

(Illustration: Camille Charbonneau)

Toronto — Une reprise généralisée a aidé le principal indice boursier canadien à clôturer en hausse de plus de 100 points vendredi, se remettant largement des pertes de la veille. Les marchés boursiers américains ont également été en hausse.

Les marchés ont progressé à l’approche du long week-end aux États-Unis alors que les perspectives des consommateurs concernant l’inflation se sont améliorées, mentionne Kathrin Forrest, spécialiste des investissements en actions chez Capital Group.

Lire aussi – Bourse: nouveau record pour le Nasdaq

«C’était donc un petit soupir de soulagement après les procès-verbaux de la Fed que nous avons vus plus tôt cette semaine, qui avaient indiqué certaines inquiétudes concernant une inflation potentiellement plus persistante et des taux d’intérêt plus élevés à plus long terme», poursuit-elle.

Les meilleures perspectives d’inflation sont intervenues alors même que les données montraient une vigueur continue de l’économie américaine, notamment les commandes de biens durables et les données d’enquête auprès des fabricants.

Ces données contrastent avec les ventes au détail canadiennes qui ont diminué de 0,2% en mars, plombées par la baisse des ventes des détaillants de meubles, d’accessoires de maison, d’appareils électroniques et ménagers, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Les chiffres soulignent un écart grandissant quant à ce que les marchés attendent des banques centrales, avec une probabilité de 65% que la Banque du Canada réduise ses taux en juin, alors qu’il n’y a pratiquement aucune attente d’une réduction de la Réserve fédérale cet été.

«Nous constatons des divergences dans les attentes des banques centrales en matière de taux directeurs», souligne Mme Forrest.

La hausse des matières premières a contribué à faire grimper l’indice de l’énergie TSX de 0,65% et celui des métaux de base de 1,3%. La plupart des secteurs autres que les télécommunications ont également augmenté.

L’indice des services publics TSX a pris 0,49%, un domaine qui aux États-Unis a connu une croissance assez constante, affirme Mme Forrest.

«Si vous regardez depuis le début de l’année, le sous-secteur des services publics du S&P 500 est en tête de l’indice plus large, ce que nous ne voyons pas très souvent», expose-t-elle.

Cela s’explique en partie par le fait que la transition énergétique vers une économie à faibles émissions de carbone se traduira par une demande accrue, y compris dans le secteur nucléaire, évoque Mme Forrest.

«Le courant sous-jacent le plus général est que la demande d’électricité devrait augmenter de manière assez significative au cours des années à venir», mentionne-t-elle.

 

Voici les gagnants et les perdants du 24 mai 2024:

L’indice S&P/TSX du TSE
Prix Variation ($CAN) Variation (%)
Gagnants    
Condor Energies (CDR) 1,89 0,37 24,342
5N Plus (VNP) 5,97 0,53 9,743
Computer Modelling Group (CMG) 12,41 1,10 9,726
Perdants      
Dayforce (DAY) 76,68

-6,87

-8,223
iFabric (IFA) 1,22 -0,08 -6,154
Fennec Pharmaceuticals (FRX) 9,16 -0,59 -6,051

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.