Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: les gagnants et les perdants du 14 juin

LesAffaires.com et La Presse Canadienne|Mis à jour le 18 juin 2024

Bourse: les gagnants et les perdants du 14 juin

(Illustration: Camille Charbonneau)

Le principal indice boursier canadien a clôturé en baisse vendredi, plombé par les pertes dans les secteurs des télécommunications et des métaux. Les marchés américains ont été mitigés alors que les investisseurs, attentifs aux problèmes en Europe, ont fait preuve de retenue après une semaine de gains technologiques importants.

«Les marchés se consolidaient en quelque sorte aujourd’hui», a souligné Ian Chong, gestionnaire de portefeuille chez First Avenue Investment Counsel.

Au cours de la semaine, l’indice S&P/TSX a baissé d’environ 1,7%, un contraste avec les marchés américains, notamment le S&P 500 en hausse d’environ 1,6% et le Nasdaq en progression de plus de 3% après une série de bénéfices et de nouvelles technologiques qui ont propulsé les grands noms du secteur.

«Il y a eu des mouvements très forts dans le secteur technologique», a déclaré Ian Chong, soulignant qu’en même temps qu’Apple retrouvait son titre d’entreprise avec la plus grande capitalisation boursière au monde, des sociétés comme Broadcom, Adobe et même Oracle ont enregistré de solides gains. 

«Nous parlons de mouvements de 13 à 15% de certaines sociétés à très grande capitalisation», a-t-il indiqué.

Ces mouvements sont intervenus dans un contexte de nouvelles importantes d’entreprises technologiques, de données sur une inflation plus faible que prévu aux États-Unis et du maintien du taux directeur par la Réserve fédérale américaine. 

La frénésie autour du secteur de la technologie et de l’intelligence artificielle explique en partie pourquoi le marché canadien a pris du retard, a soutenu Ian Chong.

«Je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit de particulièrement problématique au Canada. Bien sûr, les sociétés de télécommunications subissent beaucoup de pression, mais il s’agit plutôt d’un marché de valeur, n’est-ce pas?», a-t-il fait valoir.

«Et le marché est juste à la recherche de croissance et de dynamisme en ce moment et il ne fait que se tourner vers les grands noms technologiques.»

Parallèlement à un léger repli après une semaine chargée, les marchés ont également réagi à la décision du président français Emmanuel Macron de convoquer des élections anticipées, ce qui a fait chuter les actions européennes.

«Il y a un peu d’inquiétude autour du déclenchement d’élections anticipées en France, ce qui pourrait être préoccupant étant donné qu’il pourrait s’agir d’un avertissement pour les finances du pays», a souligné Ian Chong.

 

Voici les gagnants et les perdants du 14 juin 2024:

L’indice S&P/TSX du TSE
Prix Variation ($CAN) Variation (%)
Gagnants    
Neo Performance Materials (NEO) 8,32 0,94 12,737
Optiva (OPT) 6,50 0,48 7,973
Madison Pacific Properties (MPC) 5,37 0,36 7,186
Perdants      
iFabric (IFA) 1,13 -0,12 -9,60
Profound Medical (PRN) 11,07 -1,16 -9,485
Aptose Biosciences (APS) 1,24 -0,12 -8,824

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 


Inscrivez-vous à notre i nfolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.