Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: les gagnants et les perdants du 02 juillet

LesAffaires.com et La Presse Canadienne|Mis à jour le 02 juillet 2024

Bourse: les gagnants et les perdants du 02 juillet

(Illustration: Camille Charbonneau)

Toronto — Le principal indice boursier canadien a effacé les pertes subies en cours de séance, mardi, l’énergie et les métaux de base ayant aidé à compenser la faiblesse des télécommunications, tandis que les marchés boursiers américains ont également grimpé.

«On a l’impression que les marchés dérivent à la hausse», a indiqué Mona Mahajan, stratège principale en investissement chez Edward Jones, notant que juillet est, d’un point de vue saisonnier, un mois plus fort pour les marchés.

Lire aussi – À surveiller: Tecsys, Aecon et Rivian


Les actions sont aidées par une détente des rendements du Trésor, a-t-elle affirmé. «Nous avons connu une forte hausse ces derniers jours. Je pense donc que c’est un soulagement bienvenu.»
À l’amorce du second semestre, le secteur technologique continue de connaître un élan, a ajouté Mme Mahajan, le Nasdaq étant en tête des gains mardi.


Tesla a contribué à stimuler les marchés américains puisque le constructeur de véhicules électriques a vu le cours de son action augmenter de plus de 10% après avoir annoncé des ventes de printemps meilleures que prévu. 


Il est possible qu’avec les élections américaines à l’horizon et une légère correction des marchés depuis le début de l’année, davantage de volatilité se prépare, a déclaré Mme Mahajan. 

Lire aussi – Revue du marché canadien au 2T: les actions font du sur-place malgré la baisse des taux


«Mais il semble que les fondamentaux restent intacts aux États-Unis et au Canada dans le sens où l’inflation continue de montrer des signes indiquant qu’elle peut encore se modérer à partir d’ici. On a l’impression que l’économie est peut-être en train de se refroidir […], mais pas de s’effondrer en soi», a-t-elle fait valoir.


La Réserve fédérale américaine semble prête à commencer à réduire les taux d’intérêt, a indiqué Mme Mahajan, tandis que la Banque du Canada pourrait poursuivre sur sa lancée après une première réduction de son taux directeur. 


«C’est un contexte plutôt favorable pour les marchés dans leur ensemble», a-t-elle soutenu. 

Le président de la Fed, Jerome Powell, s’est exprimé mardi lors d’une table ronde au Portugal, affirmant que les données d’avril et mai «suggèrent que nous revenons sur une voie désinflationniste».


Il a toutefois ajouté que les responsables de la Fed souhaitaient toujours voir l’Indice des prix à la consommation progresser vers son objectif de 2%. 


Le message de M. Powell continue d’être celui de la dépendance aux données, a affirmé Mme Mahajan. Bien que les chiffres de l’inflation de mai soient prometteurs, la banque centrale a besoin de plus de certitude quant au fait que les données sont sur la bonne voie avant de pouvoir agir. 


Les chiffres de l’emploi de vendredi aux États-Unis aideront à compléter le tableau, a-t-elle ajouté. 

Un rapport dévoilé mardi a montré que les employeurs américains avaient publié plus d’offres d’emploi à la fin mai que ne l’avaient prévu les économistes. Cependant, le rapport inscrit toujours une tendance à la baisse des offres d’emploi, a noté Mme Mahajan. 


Rosa Saba

Voici les gagnants et les perdants du 02 juillet 2024:

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les jeudis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.