Bourse: des fortes baisses à Toronto et à New York

Publié le 13/11/2015 à 16:06, mis à jour le 13/11/2015 à 16:47

Bourse: des fortes baisses à Toronto et à New York

Publié le 13/11/2015 à 16:06, mis à jour le 13/11/2015 à 16:47

Par lesaffaires.com

Les données décevantes des détaillants aux États-Unis et le ralentissement de la croissance en Europe soulèvent des inquiétudes au sujet de la croissance internationale.

Voici les résultats des principaux indices à la fermeture des marchés, vendredi:

À Toronto, le S&P/TSX efface 51 points, ou 0,39%, à 13 075 points;

Le dollar canadien recule de 0,24% à 75,1 cents américains;

À New York, le S&P 500 perd 22 points, ou 1,12%, à 2023 points;

Le Dow Jones enlève 202 points, ou 1,16%, à 17 245 points;

Le Nasdaq supprime 77 points, ou 1,54%, à 4927 points;

Le pétrole se déprécie de 2,37% à 40,76 $US;

L’or est au neutre à 1080 $US.

Aux États-Unis, les ventes au détail ont déçu les investisseurs. Celles-ci ont progressé de 0,1% en octobre après avoir stagné en septembre. Les économistes anticipaient plutôt un gain de 0,3%.

Le détaillant JC Penney (NY., JCP) efface 15,34% de sa valeur à 7,44 $US après la publication de ses résultats.

Dans la foulée, Target (NY., TGT) perd 4,03% à 72,05 $US. Sears (NY., SHLD) recule de 5,74%. Au Canada, la Baie d’Hudson (Tor., HBC) recule de 6,49% à 19,74$.

Même le détaillant en ligne Amazon (Nasdaq., AMZN), reconnu pour être en partie responsable du malheur des détaillants traditionnels, plie sous le poids de l’inquiétude. Le titre perd 3,49% à 642,35 $US.

À Toronto, l’action d’Aimia (Tor., AIM) tombe de 14% à 9,65$. Le spécialiste des programmes de fidélisation supprimera 200 emplois dans la foulée de résultats décevants.

Une longue glissade

La glissade des indices débutée lundi s'est prolongée vendredi avec des résultats d'entreprise médiocres et des indicateurs économiques décevants.

Pour Mace Blicksilver, chez Marblehead Asset Management, "le marché semble être revenu dans une phase difficile de crise de nerfs liée à la Fed", la banque centrale américaine qui semble préparer une hausse des taux d'intérêt pour le mois prochain.

"Ce qui prête confusion c'est qu'aujourd'hui les nouvelles n'étaient pas très bonnes, en particulier l'indice des prix à la production" - en recul de 0,4% contre toute attente - et "les ventes de détails étaient horribles", avec une progression de seulement 0,1%, ajouté M. Blicksilver.

En effet, les investisseurs ne semblent plus croire que ces mauvaises nouvelles dissuadent la Fed de resserrer sa politique monétaire, au risque de freiner les investissements: "la Fed va remonter (les taux) en décembre, sauf nouvelle annonce majeure", a dit M. Blicksilver.

Ce qu'a semblé confirmé la présidente de l'antenne régionale de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, en prévenant vendredi que le moment de relever les taux d'intérêt "approchait à grands pas".

Du coup, "l'idée qui court sur le marché c'est que la Fed pourrait faire une erreur en relevant les taux d'intérêt en décembre" vu les incertitudes planant sur la santé de l'économie, a expliqué Patrick O'Hare, chez Briefing.

"En plus, le secteur des matières premières reste vraiment orienté en baisse et cela pèse aussi sur le marché", a enfin relevé Alan Skrainka, chez Cornerstone Wealth Management. Le prix du contrat de référence du brut WTI coté à New York a perdu 8% en une semaine.

Le marché obligataire a fini la journée en hausse. Le rendement des bons du Trésor à dix ans s'affichait à 2,276%, contre 2,316% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,057% contre 3,091% auparavant.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

Il y a 15 minutes | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

L'ordinateur personnel revient en force grâce au télétravail

Il y a 39 minutes | AFP

«Ce qui reste à déterminer c’est si la demande et le haut niveau d’utilisation vont se poursuivre pendant la récession».

Les producteurs serricoles obtiennent un tarif préférentiel d'Hydro-Québec

L’annonce de vendredi étand ce tarif préférentiel aux producteurs dont la puissance installée est de 50 kW.